28 novembre 2013
1 re édition de la Semaine du ResPaix
La lutte à l’intimidation commence par la sensibilisation
Par: Le Courrier
Différents organismes maskoutains ont mis en oeuvre des activités dans le but de sensibiliser la population maskoutaine à la réalité de l'intimidation.

Différents organismes maskoutains ont mis en oeuvre des activités dans le but de sensibiliser la population maskoutaine à la réalité de l'intimidation.

Dans le cadre de sa campagne annuelle de sensibilisation contre la violence, l’Afeas de Saint-Hyacinthe s’est associée à différents organismes communautaires de la région pour créer la semaine du ResPaix. Du 2 au 6 décembre, une série d’activités se dérouleront en lien avec la journée contre l’intimidation le dimanche 8 décembre.

Publicité
Activer le son

Une seule journée pour traiter des aspects de la sensibilisation à la violence, ce n’était pas assez pour Solidarité Populaire Richelieu-Yamaska. « L’organisme a décidé de se réunir, pour envisager ce qu’il était possible de faire pour lutter contre la violence, a expliqué Jean Brouillette, administrateur de l’organisme. C’est à ce moment que nous avons mis à contribution l’Afeas de Saint-Hyacinthe, le JAG, la Fédération de la Famille maskoutaine, Les Grands Frères et Grandes Soeurs, la CDC des Maskoutains, la Ville de Saint-Hyacinthe ainsi que la Commission scolaire pour la réalisation de nos nombreuses activités. »

À commencer avec l’Opération Tendre la main le mardi 3 décembre à compter de 10 h 30, l’Afeas prendra part à la décoration de l’Arbre de la paix érigé devant les locaux de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe pour une 12 e année consécutive. La décoration de cet Arbre se fera grâce à l’installation de divers éléments réalisés par des élèves de l’école Saint-Sacrement. Des rubans blancs en signe de non-violence, des boules et des coeurs garnis de gestes de paix ainsi que des mains tendues servant à identifier la présence de groupe de soutien aux personnes victimes de violence seront installés.La Fédération de la Famille Richelieu-Yamaska offre gratuitement, le mercredi 4 décembre à 19 h 30 chez Ti-Père BBQ (boulevard Laframboise), une conférence sous le thème « La cyberintimidation expliquée aux parents ». Cette problématique vécue par de nombreux jeunes sera détaillée par la policière Marie-France Gadbois et la criminologue Julie Trépanier dans le but de démystifier les aspects liés à la cyberintimidation.Finalement, dès 19 h le vendredi 6 décembre au sous-sol de la Cathédrale de Saint-Hyacinthe, l’auteure Linda Tétreault présentera son premier ouvrage jeunesse intitulé « Jade : songes entre deux mondes » qui traite d’intimidation liée à la pauvreté. Elle sera suivie de Dominique Gauvreau, coordonnateur du JAG, qui livrera un témoignage en lien avec l’intimidation qu’il a vécu et comment il en est venu à s’impliquer dans la lutte contre cette réalité. Jean Brouillette est confiant que le problème d’intimidation puisse se résorber puisqu’une préoccupation sociale se fait de plus en plus sentir. « L’intimidation est une forme de violence et c’est rendu majeur, dit-il. Il faut se pencher sur le problème, faire tomber les préjugés et faire l’éducation à nos enfants sur l’acceptation de la différence. On va faire notre petit bout de chemin, à notre niveau, et si tout le monde en fait un peu, on devrait faire avancer les choses », a-t-il conclu.Pour plus de détails concernant la semaine du ResPaix et les activités mises en place, communiquez avec Rosetta Bruno au 450 774-1396.

image