5 décembre 2013
Championnat québécois junior d'haltérophilie à Saint-Hyacinthe
« La Machine Rouge fait son oeuvre »
Par: Maxime Prévost Durand

Une dizaine d’athlètes du club la Machine Rouge ont participé, samedi, au Championnat québécois junior d’haltérophilie présenté à Saint-Hyacinthe au gymnase Léo-Sansoucy. Fidèles à leurs habitudes, les Maskoutains se sont bien positionnés au classement.

« La Machine Rouge fait son oeuvre!, lance Yvan Darsigny, entraîneur avec le club d’haltérophilie maskoutain. Nos athlètes vont bien depuis le début de la saison. »

Tali Darsigny a reçu le titre de meilleure leveuse toutes catégories confondues grâce à son total de 176 kg, soit une charge de 79 kg à l’arraché et une de 97 kg à l’épaulé-jeté, son meilleur total réalisé en compétition.« On s’enlignait pour qu’elle lève 100 kg à l’épaulé-jeté, mais ça a été plus long que prévu avant que son tour vienne et elle était moins réchauffée au moment de faire son premier essai », indique l’entraîneur. Elle a raté son premier essai à 94 kg, mais s’est reprise avec facilité lors de son second essai à 94 kg et son troisième essai, à 97 kg. Ce cumulatif lui a permis de terminer au premier rang chez les 58 kg.Cynthia Barrette (53 kg) et Caroll-Anne Paul (48 kg) ont aussi pris le premier rang dans leur catégorie respective. Cynthia a levé un total de 142 kg, alors que Caroll-Anne a levé 127 kg.Le stress avant la compétition aura été un facteur qui a affecté les résultats de Cynthia, selon M. Darsigny. « Elle a raté des barres qu’elle lève facilement à l’entraînement, mais c’est le stress, je la sentais un peu tendue. Même chose pour Andréanne (Messier), elle m’a dit avant d’aller lever qu’elle n’était pas en jambes, signe de la nervosité. » Andréanne (58 kg) a raté à deux occasions un lever de 78 kg à l’épaulé-jeté, bloquant dès le lever de la barre. Elle a dû se contenter d’un score de 75 kg à l’épaulé-jeté, bon pour un total de 137 kg au cumulatif.Catherine Darsigny et Magalie Roux ont quant à elle pris le troisième et le quatrième rang chez les 63 kg, avec un total respectif de 160 kg et 153 kg.

Les gars aussi font leur place

Le Championnat québécois junior a été le théâtre de belles performances également dans la portion masculine de la compétition, notamment avec la 5 e place de Gabriel Rajotte dans la catégorie la plus relevée, chez les 77 kg.

Gabriel a levé un total de 210 kg, un combiné de 95 kg à l’arraché et de 115 kg à l’épaulé-jeté. « C’était une grosse catégorie, Gabriel a bien fait si on considère qu’il n’avait pas l’intention en début de saison de participer au championnat junior. »Alexandre Boucher s’est attiré les éloges de son entraîneur grâce à son total de 230 kg. Il devait au préalable participer à la compétition chez les 77 kg, mais son poids a excédé de 20 g la limite permise pour cette catégorie, le forçant à participer à la compétition chez les 85 kg, où il a terminé au quatrième rang.Kevin Rivard a aussi bien fait avec un cumulatif de 183 kg, bon pour le second rang chez les 56 kg, à seulement 5 kg du premier rang. Maxime Caouette (56 kg) et Pierre-Alexandre Bessette (69 kg) ont par ailleurs levé respectivement 155 kg et 167 kg au total.

Cap sur le Championnat canadien

À peine le Championnat québécois junior est-il fini que déjà Yvan Darsigny met le cap sur le Championnat canadien junior qui aura lieu le 18 janvier en Ontario. C’est qu’il sera entraîneur-chef de l’équipe A du Québec.

« Ce soir, nous allons dresser une liste préliminaire des athlètes qui représenteront le Québec au Championnat canadien », a-t-il mentionné mardi après-midi lorsque rejoint par LE COURRIER.Tali Darsigny, Kevin Rivard, Cynthia Barrette et Catherine Darsigny sont en bonne position pour participer à cette compétition nationale, bien qu’il soit trop tôt pour confirmer leur nomination au sein de l’équipe. Une première position dans sa catégorie au Championnat québécois n’assure pas la place d’un athlète pour l’étape canadienne, alors que les entraîneurs choisissent ceux qui iront en Ontario selon divers critères.

image