11 août 2011
La magie, la vraie
Par: Le Courrier
Le magicien David Jodoin présente <em>Vrai</em> au Zaricot.

Le magicien David Jodoin présente Vrai au Zaricot.

Le plaisir coupable du magicien, c’est d’épater la galerie. Imaginez un peu quand la foule qui se présente devant lui est remplie d’amis et de connaissances : un enfant dans un magasin de bonbons.

publicité

C’est ce que s’offrira pour une troisième année consécutive le jeune magicien David Jodoin, 22 ans, qui a complété ses études secondaires et collégiales à Saint-Hyacinthe.

Occupé toute l’année par des contrats corporatifs, les occasions se font rares pour lui de présenter son travail devant le public qui le connaît : celui de sa région. « Les gens autour de moi veulent voir ce dont je suis capable et je n’ai pas souvent la chance de présenter un spectacle ouvert au grand public. J’ai décidé de le faire une fois par année au Zaricot pour partager mon plaisir avec tout le monde », raconte celui qui a rempli la salle à pleine capacité à chacune de ses prestations.Vendredi, le magicien présentera son spectacle Vrai, une série d’illusions étonnantes, allant des plus traditionnelles aux plus originales. En plus des numéros de cartes et de mentalisme qui font toujours sensation, les spectateurs retiendront leur souffle lorsque leur hôte marchera sur de la vitre dans un tour de magie présenté pour la première fois sur scène. Le tout livré à travers des histoires et des anecdotes qui favorisent l’interaction constante avec le public. « La magie, c’est rassembleur. Pendant 90 minutes, j’amène les gens dans mon monde. Le titre du spectacle est un fil conducteur qui nous entraîne vers le dernier numéro où le mot « vrai » prend tout son sens. »Autodidacte à ses débuts, David assure encore l’entière organisation de ses spectacles, de la confection des billets à la mise en scène. « J’ai commencé à la cafétéria du Cégep de Saint-Hyacinthe. On se lançait des défis entre amis pour trouver les tours les plus impressionnants. Puis, c’est devenu plus sérieux, notamment avec des participations à Cégep en spectacles et des cours, se souvient David. L’émerveillement des gens après un numéro, c’est ce qui m’a convaincu de vouloir devenir magicien. »Depuis, ses spectacles ont connu un grand succès, notamment auprès d’amis qu’il avait perdus de vue depuis un certain temps. « Quand j’étudiais au Collège Antoine-Girouard, j’étais dans le sport à 110 %. Je n’avais vraiment rien de théâtral, raconte-t-il en riant. Disons que plusieurs sont surpris lorsqu’ils me reconnaissent sur scène. »Les billets sont disponibles au Zaricot au coût de 10 $. Faites vite. Paraît qu’ils disparaissent comme par magie. David Jodoin présente Vraile vendredi 12 août, à 20 h, au Zaricot

image