30 septembre 2021
Centre de congrès
« La Maison des vents » enfin inaugurée
Par: Maxime Prévost Durand

Pour procéder au dévoilement de l’œuvre, on aperçoit dans l’ordre habituel Audrey Fontaine, conseillère Art, culture et patrimoine à la Ville de Saint-Hyacinthe, l’artiste-sculpteur Guy Laramée et le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Déjà en place depuis près d’un an sous le grand escalier du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, l’œuvre d’art public de l’artiste-sculpteur Guy Laramée a enfin été présentée par la Ville de Saint-Hyacinthe le 27 septembre.

Publicité
Activer le son

« La Maison des vents » est la première réalisation artistique s’inscrivant dans le cadre de la Politique d’art public dont s’est dotée la Ville en 2018. Saint-Hyacinthe s’engageait ainsi à « intégrer une œuvre d’art à tous ses projets de construction, de rénovation et d’agrandissement d’un bâtiment ou d’un site extérieur à vocation publique dont le coût de réalisation est de plus de 2,5 M$ ».

« Il s’agit de la première, mais ça ne sera pas la dernière puisque nous avons d’autres projets d’envergure à venir », a assuré le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, durant l’inauguration de l’œuvre.

Comme le voulait le mandat donné par la Ville, l’œuvre de Guy Laramée a été inspirée par la thématique des Orgues Casavant, un joyau maskoutain qui cumule plus de 140 années d’existence. « La Maison des vents » est ornée de tuyaux d’orgue en bois de peuplier à sa base, puis son sommet évoque un paysage rappelant les orgues naturels à flanc de montagne qui résonnent au souffle du vent. Des accords d’une musique composée par l’artiste émanent d’ailleurs de l’œuvre.

Guy Laramée, un artiste-sculpteur de Montréal, avait été sélectionné parmi quelque 150 artistes éligibles au concours pour la réalisation de ce projet. Celui-ci était estimé à plus de 195 000 $, dont 163 000 $ étaient destinés à l’acquisition de l’œuvre.

image