18 octobre 2012
La meilleure syrah est canadienne
Par: Hélène Dion

Le verdict est tombé. La meilleure Syrah du Jugement de Montréal provient du Canada. Parmi les 40 Syrahs dégustées, c’est la Cuvée Équinoxe du Domaine du Vieux Pin, un vignoble d’Okanagan en Colombie-Britannique, qui a remporté la palme d’or! Un résultat qui démontre bien la place des vins du Nouveau-Monde parmi les grands du « vieux continent ».

Publicité
Activer le son

Inspiré du Jugement de Paris

L’événement, qui en était à sa deuxième édition, a rassemblé une vingtaine de journalistes spécialisés et sommeliers du Québec à titre de juges. L’an dernier, le Jugement opposait les Pinots Noirs du monde entier. La cuvée « L » de Norman Hardie, du vignoble ontarien, avait obtenu la cinquième place parmi les grands de Bourgogne.

Ce concours montréalais, organisé pas le regroupement des agences en importations privées, la RASPIPAV, est inspiré d’un événement marquant de l’histoire du vin : le fameux Jugement de Paris. C’était en 1976. Un caviste britannique tenant boutique à Paris avait organisé une dégustation opposant les vins français aux vins américains dans le but de démontrer la suprématie des vins de l’hexagone. Un juré, composé d’experts, avait comparé et noté les chardonnays et cabernet sauvignons à l’aveugle. Une fois les résultats tombés, ce fut le désenchantement chez les Français et la surprise chez les Américains. C’est le Chardonnay du Château Montelena 1973, en Californie, qui a eu raison du Meursault Les Charmes 1973 de Roulot et le Cabernet Sauvignon de Stag’s Leap Wine Cellars 1973 qui l’avait emporté sur le Mouton-Rothschild 1970. L’histoire de ce jugement a d’ailleurs été adaptée au cinéma avec le film américain Bottle Shock.

Retour à Montréal

Le but d’un tel concours organisé à Montréal n’était pas de démontrer quelque suprématie que ce soit, mais plutôt d’évaluer le plus objectivement possible des vins issus de terroir et de créateurs différents.

Il faut analyser ce résultat avec réserve. Imaginez, 40 Syrah dégustées en trois heures. L’acuité n’est pas la même en début de dégustation, alors que les papilles sont en alerte, qu’à la fin. On dira bien ce que l’on voudra, le corps a ses limites! Mais l’exercice a démontré la grande qualité de syrahs provenant en dehors de son terroir de prédilection, la Vallée du Rhône septentrionale. Avec des appellations comme Cornas, Côte-Rôtie et Hermitage, nul doute que la compétition était rude. La Syrah du Domaine du Vieux Pin a obtenu plusieurs notes au-delà de 90. Pour ma part, je l’avais noté 85, appréciant son expression aromatique, la richesse de sa bouche et une finale longue. Mais la signature était pour moi un peu trop sur l’intensité et moins sur l’élégance, la droiture et la verticalité inspirée par la perception acide. J’ai, de loin, préféré le Crozes-Hermitage du Domaine des Colombiers, qui m’a séduit le plus. Il arrivait, au rang du 25 e vin dégusté, avec son nez typé de poivre blanc, des notes florales et fruitées, mais sous la discrétion. En bouche, ses tannins fins, mais présents, la minéralité et les épices offraient une belle harmonie. Je lui ai donné 93. L’un des dégustateurs lui a donné 57… Ce qui veut dire que malgré toute l’objectivité qui dicte nos dégustations, cela reste le résultat de perceptions modulées par différents facteurs (forme physique, température de service, goûts personnels, perception des saveurs différentes selon les palais…). J’ai préféré (lire notes au-delà de 90) également la cuvée Serines, un St-Joseph 2009 de Yves Cuilleron, le Côte-Rôtie Viallière 2009 de Clusel-Roch et la syrah 2009 du Clos Montblanc en Espagne.

Déguster ces fameuses syrahs

Il faut se rendre au salon Raspipav les 3 et 4 novembre à Montréal. Les Syrahs ayant obtenu les meilleures notes seront en dégustation lors de l’événement qui se tiendra au Marché Bonsecours samedi de 12 h à 20 h et dimanche de 12 h à 19 h.

Ce salon regroupant les vins disponibles en importation privée en est à sa 5 e édition. C’est une occasion unique de rencontrer des vignerons, dans un événement à échelle humaine où l’on peut discuter et prendre le temps. Plus de 1 000 vins seront en dégustation et le sympathique porte-parole Philippe Lapeyrie, sera sur place.

Résultats du Jugement de Montréal : les 10 premières places

1- IP – Le Vieux Pin – Syrah Equinoxe Okanagan 2009 – Canada – Agence : Alain Bélanger – Prix : 89 $ 2- Austin Hope – Syrah – Paso Robles 2009 – Californie – Code SAQ : 10744679 – 46 $ 3- Rose Pourpre – Côte-Rôtie 2010 – Pierre Gaillard – Code SAQ : 11534817 – 117 $ 4- IP – Cornas 2008 – Maxime Graillot – France – Prix : 58 $ – Agence : Réserve et sélection 5- IP – Syrah Pays D’Oc 2011 – Château Camplazens – France : 16,95 $ – Agence : Sélection Caviste 6- IP – ‘Nardo’ IGT Toscana 2008 – Montepeloso – Italie – Prix : 140 $ Agence : Vinealis 7- IP – Serines – St-Joseph 2009 – Yves Cuilleron – France – Prix : 66,60 $ – Agence : Maître de chai 8- IP – Terres Sombres – Côte-Rôtie 2009 – Yves Cuilleron – France : 105,20 $ – Agence : Maître de chai 9- IP – Syrah IGT Toscana 2009 – Villa Pillo – Italie – Prix : 30 $ – Agence : Société Roucet 10- IP – Cuvée Gaby – Crozes-Hermitage 2010 – Domaine du Colombier – France – Prix : 38,15 $ – Agence : Société Roucet

image