15 octobre 2015
Boulevard Laurier Est
La métamorphose du parc des Sociétaires
Par: Benoit Lapierre
La Ville a pu compter sur beaucoup de collaborateurs, dont des étudiants de l’ITA et de l’École professionnelle, pour revamper son parc des Sociétaires. Au premier plan, Donald Côté, conseiller du district Sainte-Rosalie, François Lussier, des Travaux publics, Louis Bilodeau, directeur général, Raymond Carrière, de Collectivités en fleurs, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, Pierre Bergeron, du CN et Philippe Payette-Lavallée, des Travaux publics. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville a pu compter sur beaucoup de collaborateurs, dont des étudiants de l’ITA et de l’École professionnelle, pour revamper son parc des Sociétaires. Au premier plan, Donald Côté, conseiller du district Sainte-Rosalie, François Lussier, des Travaux publics, Louis Bilodeau, directeur général, Raymond Carrière, de Collectivités en fleurs, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, Pierre Bergeron, du CN et Philippe Payette-Lavallée, des Travaux publics. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Complètement remodelé à l’aide de surplus d’excavation, de grosses pierres et d’une importante quantité de végétaux, le parc des Sociétaires est à ajouter à la liste des beaux espaces publics que compte Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

La Ville y a accueilli tous ses partenaires dans le projet il y a quelques jours, pour marquer la fin de travaux d’aménagement auxquels elle a consacré 90 000 $. Le ­Canadien National (CN) a ajouté 25 000 $ à cette enveloppe dans le cadre de son ­programme « ÉcoConnexions – de terre en air », dédié aux villes qui sont traversées par ses chemins de fer.

Deux organismes nationaux sans but ­lucratif, Collectivités en fleurs et Arbres ­Canada, ont aussi épaulé la Ville dans ce projet d’embellissement. Des étudiants de l’Institut de technologie agroalimentaire et de l’École professionnelle ont fait de même en s’activant sur le terrain pour la plantation des quelque 174 arbres et 300 arbustes qui habillent maintenant le parc des Sociétaires. Il s’agit d’un long espace rectangulaire d’une superficie de 23 660 m2 coincé entre le boulevard Laurier Est et les voies ferrées du CN, non loin du centre-ville.

« Notre objectif était de créer un espace vert distinctif aux portes de la ville, qui servira aussi de halte routière », a indiqué le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, en décrivant ce projet qui a été réalisé à partir d’un concept imaginé par le Maskoutain David Rodier, architecte-paysagiste.La municipalité a profité de deux projets de stationnement réalisés en 2014 pour ­accélérer la reconfiguration de ce parc, qui n’était auparavant qu’un espace gazonné. Pas moins de 13 500 tonnes de remblais y ont été transportées, dont 10 000 tonnes provenant du site de l’Exposition (stationnement près du complexe Isatis Sport) et le reste, du chantier du centre culturel Humania Assurance.Le parc des Sociétaires doit son nom aux membres de la société commerciale qui, en 1863, ont fait construire un pont à payage là où le pont Bouchard enjambe la rivière Yamaska.

La municipalité a profité de deux projets de stationnement réalisés en 2014 pour ­accélérer la reconfiguration de ce parc, qui n’était auparavant qu’un espace gazonné. Pas moins de 13 500 tonnes de remblais y ont été transportées, dont 10 000 tonnes provenant du site de l’Exposition (stationnement près du complexe Isatis Sport) et le reste, du chantier du centre culturel Humania Assurance.

Le parc des Sociétaires doit son nom aux membres de la société commerciale qui, en 1863, ont fait construire un pont à payage là où le pont Bouchard enjambe la rivière Yamaska.

image