27 septembre 2012
Rendez-vous des papilles
La météo gâche la saveur
Par: Jean-Luc Lorry

La 9 e édition du Rendez-vous des papilles, qui s’est tenue du 21 au 23 septembre au centre-ville de Saint-Hyacinthe, a reçu 3 000 visiteurs de moins qu’en 2011. Une baisse de fréquentation attribuée aux conditions météorologiques incertaines.

Pour le cru 2012, les organisateurs estiment le nombre de visiteurs à environ 24 000 comparativement à 27 000 l’an dernier.

« Tout le monde était très heureux de pouvoir déguster des produits du terroir. Cependant, la météo est un facteur incontournable pour garantir le succès de cette activité », considère Caroline Poussart, directrice générale du Rendez-vous des papilles, en poste depuis mars.Pour développer ce festival des saveurs qui se veut être une vitrine régionale d’envergure, les organisateurs visent les personnes qui habitent à l’extérieur de la région.« L’an dernier, nous avons réalisé une enquête qui indiquait que presque 80 % des visiteurs demeuraient dans la MRC des Maskoutains. Notre objectif est de réussir à attirer maintenant des personnes qui résident sur la Rive-Sud », indique Ray-Marc Dumoulin, président du conseil d’administration du Rendez-vous des papilles.

Exposants satisfaits

LE COURRIER a constaté sur place la satisfaction des exposants dont le nombre augmente constamment depuis 2008. Cette année, la majorité des 94 exposants provenait de la Montérégie.

« Nous sommes présents depuis la première édition. Les gens viennent à notre kiosque pour faire leur réserve d’ail biologique et de relish », indique Remy Blais, producteur et transformateur de produits certifiés biologiques aux Jardins d’autrefois à Saint-Louis.Geneviève Dubé, employée de l’entreprise agricole Les fromages Latino, profite de la visibilité offerte par le Rendez-vous des papilles pour faire connaître une gamme de produits laitiers originaire d’Amérique latine.Parmi les exposants, le Château Fontaine proposait un éventail de vins issus des vignes du domaine de l’homme d’affaires maskoutain Jean Fontaine, dont la Cuvée du confesseur, qui est le résultat d’un assemblage du cépage Frontenac rouge et du cépage Sabrevois.

image