2 mai 2013
Plan de développement de la zone agricole (PDZA)
La MRC des Maskoutains entame le processus d’élaboration
Par: Le Courrier

La Municipalité régionale de comté (MRC) des Maskoutains annonce le début du processus d’élaboration de son plan de développement de la zone agricole (PDZA).

Publicité
Activer le son

En accord avec sa vision stratégique adoptée en 2012 qui confirme une volonté régionale d’ « Être le pôle de développement agricole et agroalimentaire et un territoire et un milieu de vie dynamique et attirant, profitant pleinement de ce développement », le plan de développement de la zone agricole (PDZA) s’appuie, dans un premier temps, sur une démarche de concertation et sur la participation des divers acteurs du milieu. Celle-ci permettra d’identifier des besoins et de susciter des projets et des actions concrètes qui favoriseront une occupation dynamique et harmonisée du territoire, tout en préservant nos terres agricoles et nos ressources naturelles.

Pour la réalisation du PDZA, la MRC des Maskoutains bénéficie d’une subvention de 40 000 $ provenant du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). De plus, le CLD Les Maskoutains s’est engagé à verser un montant de 20 000 $. La MRC des Maskoutains assumera les autres frais liés à la réalisation du projet. Par ailleurs, de nombreux partenaires et intervenants du milieu se sont associés au projet et collaborent étroitement à la démarche. Parmi eux, on retrouve entre autres, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), les municipalités membres de la MRC, la Fédération de l’UPA de la Montérégie, la relève agricole, les agriculteurs et agricultrices, les acteurs du secteur agroalimentaire, Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe, les organismes de bassin versant de la Yamaska (OBV Yamaska) et du Richelieu (COVABAR). Au total, 16 organisations ont confirmé leur appui et leur collaboration au projet. D’autres collaborateurs se joindront au projet au fur et à mesure que les priorités de développement se préciseront. L’élaboration du plan de développement de la zone agricole (PDZA) s’échelonnera sur une période de 18 mois. L’embauche d’Hélène Le Blanc, à titre de chargée de projet, a récemment lancé le début des activités de consultation et d’analyse des données sur nos productions agricoles. La première étape permettra de dresser un portrait de la situation actuelle de l’utilisation de la zone agricole dans la MRC des Maskoutains. L’étape suivante permettra d’établir un diagnostic et de confirmer son potentiel de développement en tenant compte des facteurs internes (forces et faiblesses) et externes (opportunités et menaces) qui pourraient affecter le développement de la zone agricole. Par la suite, une vision concertée et partagée confirmera des priorités de développement et favorisera des initiatives qui présenteront des bénéfices économiques, sociaux et environnementaux pour les diverses collectivités de notre territoire. En dernier lieu, la démarche proposera un plan d’action pour structurer la mise en oeuvre et évaluer la progression des divers projets qui émergeront.

image