12 mars 2020
Pauvreté et exclusion sociale
La MRC distribuera 390 000 $
Par: Benoit Lapierre

Marie-Pier Lévesque St-Onge, du CISSSME, Jeannot Caron, conseiller à la Ville de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, Simon Proulx, de la CDC, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, Alain Jobin, maire de Saint-Barnabé-Sud et président du comité de développement social, et Steve Carrière, agent de développement à la MRC, lors du lancement de l’appel de projets. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Disposant d’une enveloppe de 390 000 $ pour soutenir des actions contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la MRC des Maskoutains vient de lancer un appel de projets à l’intention des groupes susceptibles de générer des initiatives innovantes face à ces questions, le tout dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité de la Montérégie.

Publicité
Activer le son

Une somme de 195 000 $ sera attribuée dès 2020 à une première vague de projets, tandis que des montants égaux de 97 503 $ s’ajouteront en 2021-2022 et 2022-2023. Cet argent provient du Fonds québécois d’initiatives sociales relevant du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Il sera versé à la MRC par la Table de concertation régionale de la Montérégie, qui agit à titre de mandataire du Ministère dans le dossier.

« J’ai confiance aux organismes de notre MRC et à leur expertise pour élaborer des projets concrets qui améliorent les conditions de vie des gens de notre région », a déclaré en conférence de presse la députée de Saint Hyacinthe, Chantal Soucy.

La préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin, a rappelé que la démarche sur ces enjeux a commencé en 2013 avec l’élaboration d’un plan d’action qui s’est traduit, en 2014, par l’attribution de plus de 350 000 $ à cinq projets structurants : Logemen’mêle (défense des droits des locataires, 58 000 $), Une cuisine saine et équilibrée (ajout d’un volet éducatif aux cuisines collectives, 89 598 $), le projet Grand Galop (pédiatrie sociale, 85 000 $), Vers le logement (maintien en logement des clientèles vulnérables, 61 936 $) et Développer un langage commun (concertation en sécurité alimentaire, 55 564 $).

Un comité de développement social a été créé par la suite à la MRC et il a pris part à l’élaboration du Plan d’action 2019-2023 de l’Alliance pour la solidarité. « Il s’agit d’une démarche qui prend du temps, mais il est essentiel de se concerter et de se mobiliser afin de trouver des solutions durables à la pauvreté et à l’exclusion sociale dans notre communauté », a poursuivi Mme Morin.

Le comité est formé d’élus et de représentants des secteurs de l’économie, de l’éducation, de l’immigration, de la petite enfance, de la jeunesse, de la santé, de l’emploi et du milieu communautaire. « Tout comme ses partenaires, le comité souhaite favoriser l’émergence de projets structurants qui tiennent compte des besoins locaux et qui favorise la participation sociale, notamment celle de personnes étant ou ayant été en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale », a souligné le président du comité, Alain Jobin.

Les organisations ont jusqu’au 30 avril pour soumettre un projet. La procédure se retrouve sur le site Internet de la MRC au www.mrcmaskoutains.qc.ca. Il est aussi possible de contacter Steve Carrière au 450 768-3005 pour plus d’informations.

image