28 mars 2019
Entre les lignes
La navette
Par: Le Courrier

Michel Douville, le gestionnaire de l’Hôtel Sheraton et du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, est un charmant monsieur. Gentil comme tout, il est attentif, prévenant, à l’écoute, disponible et sincère. S’il est ainsi dans ses relations avec les journalistes, on devine sans peine qu’il l’est tout autant, sinon davantage, avec sa clientèle.

Bref, il a la tête de l’emploi. Il est expérimenté et n’a pas volé sa nomination à titre de premier gestionnaire du complexe intégré. La relance du tourisme d’affaires est sur la voie rapide. Mais il vient pourtant d’en échapper une et d’apprendre à la dure que toute vérité n’est pas bonne à dire. En confiant à une journaliste du journal Les Affaires que la navette mise à la disposition de sa clientèle avait entre autres servi à transporter des clients au restaurant Le Coureur des bois de l’Hôtel Rive-Gauche à Belœil, M. Douville ne s’est pas fait d’amis parmi les restaurateurs de Saint-Hyacinthe et encore moins parmi ceux du centre-ville. D’autant plus que le coût de cette navette est assumé à 50 % par la Ville de Saint-Hyacinthe et qu’elle a été présentée par le maire Claude Corbeil comme un outil stratégique pour faire fructifier les retombées du tourisme d’affaires et du centre de congrès jusqu’au centre-ville. Pas vers Belœil.

M. Douville agit certes en parfait hôte en se pliant en quatre pour répondre aux demandes de sa clientèle, mais je pense qu’il y pensera dorénavant à deux fois avant de le dire publiquement, surtout si cette navette identifiée au centre de congrès municipal se rend plus souvent à l’extérieur de la ville qu’au centre-ville.

Il ne faudrait toutefois pas s’en étonner, car tous ceux qui connaissent l’univers des congrès et les habitudes des congressistes vous diront que leur temps est compté, qu’ils n’aiment pas s’éloigner du site principal, qu’ils aiment profiter des services intégrés et d’activités proposées spécialement pour eux à l’interne par l’organisation du congrès, sans se soucier des horaires d’une navette. Si on veut voir souvent cette navette au centre-ville, le meilleur moyen serait de dénicher un chauffeur qui réside au centre-ville et le forcer à aller prendre ses repas à la maison!

image