3 janvier 2013
Au parc Les Salines
La neige fait aussi des heureux
Par: Maxime Prévost Durand

Ils étaient plusieurs au parc Les Salines au lendemain de la tempête et tout au long du week-end du jour de l’An à profiter de cette imposante bordée de neige. Ski de fond, glissade sur tube et patinage étaient à l’horaire pour les amateurs de plein air.

publicité

1130pp5a-salines

Le stationnement du parc était bondé. « On a beaucoup de monde aujourd’hui », a lancé un employé. Cette première grosse bordée de neige était attendue avec impatience tant du côté du parc Les Salines que chez les amateurs de plein air.

« On avait des gens qui venaient avant la tempête, mais lorsqu’ils ne voient pas de neige chez eux, ils ont moins tendance à venir ici, même si on fait notre propre neige. Cette tempête nous a enlevé environ une semaine de travail à ce niveau », a souligné Pascale Guilbault, coordonnatrice du parc.Une semaine auparavant, les quantités importantes de neige attendues étaient finalement tombées en pluie à Saint-Hyacinthe. « Notre glace était prête, mais la pluie est venue défaire le travail », a indiqué Mme Guilbault. Finalement, la neige tant attendue au parc Les Salines est arrivée.« Je suis bien heureuse de cette neige », a affirmé Francine Beauregard, au parc pour y faire du ski de fond. « J’étais déjà venue récemment, mais les pistes n’étaient pas encore tracées. Aujourd’hui, elles le sont. Ça va être mieux », a-t-elle dit avec le sourire aux lèvres.En ce congé du temps des fêtes, l’occasion était belle pour les familles maskoutaines de profiter de la neige fraîchement tombée. « C’est parfait, c’est une journée idéale », a mentionné Lucie Constantineau qui revenait de faire du ski de fond avec sa fille.Julie Marcotte était pour sa part venue glisser avec sa famille à la pente du parc. « On n’était pas venus encore cette année. Ça ne glissait pas si bien, la neige était trop collante », a-t-elle souligné. Il faut dire que la température était relativement confortable au lendemain de la tempête. Cela n’a toutefois pas empêché les amateurs de plein air d’avoir du plaisir sur la neige.« Si on compare avec le temps des fêtes de l’an dernier, l’achalandage a été beaucoup plus important cette année », soutient Pascale Guilbault. Il faut en remercier Dame Nature!

image