5 novembre 2020
Fusion DEM - Saint-Hyacinthe Technopole
La nouvelle structure dévoilée en janvier
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, dans l’ordre habituel, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole; Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole; Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; et Pierre Genesse, commissaire au développement économique à la MRC. Photo prise en avril 2019, lors de la présentation du rapport annuel et du bilan économique des deux organismes. Photothèque | Le Courrier ©

La nouvelle structure de développement économique qui regroupera sous un même toit les compétences de Saint-Hyacinthe Technopole, de Développement Économique de la MRC des Maskoutains (DEM) et de Forum-2020 devrait voir le jour d’ici quelques mois.

Publicité
Activer le son

« Ce dossier a été mis de côté dans la foulée de la pandémie de la COVID-19. Les parties viennent de reprendre les travaux. On se prépare à annoncer et à déployer ce nouvel organisme pour le 1er janvier 2021 », indique Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe, en entrevue au COURRIER.

Depuis 2015, la gestion du développement économique régional se partage entre Saint-Hyacinthe Technopole, un organisme indépendant financé en partie par la Ville de Saint-Hyacinthe, et DEM, le service de développement économique intégré à la MRC des Maskoutains.

« Cela fait un an et demi que l’on travaille sur le dossier, mais la crise sanitaire a ralenti le processus. Si tout va bien, le projet devrait être soumis aux élus cet automne », mentionne André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains.

Un comité de travail composé de représentants de la Ville de Saint-Hyacinthe, de la MRC des Maskoutains et de Saint-Hyacinthe Technopole présentera le futur organisme au conseil des maires de la MRC et au conseil municipal de Saint-Hyacinthe en vue d’être ratifié.

En 2018, La Ville et la MRC avaient mandaté la firme Espace Stratégiques pour réaliser une étude sur l’optimisation de la gouvernance du développement économique sur le territoire maskoutain.

À la lecture du rapport de 24 pages, dont LE COURRIER avait obtenu copie, le consultant proposait la mise en place d’un nouvel organisme sans but lucratif (OSBL) à qui la MRC délèguerait sa compétence en matière de développement économique pour tout le territoire, incluant la ville-centre, ce qui aurait comme impact la dissolution de Saint-Hyacinthe Technopole.

Cette nouvelle structure centraliserait toutes les compétences à caractère économique – industrie, commerce, tourisme, économie sociale, agriculture – et chapeauterait aussi les activités de Forum-2020, un organisme sans but lucratif au service des personnes immigrantes qui souhaite trouver un emploi dans la région.

L’étude privilégie un modèle peu hiérarchisé qui rassemblerait un directeur et des coordonnateurs responsables d’assurer l’accompagnement des demandeurs. « Cette structure pourrait s’inspirer des cinq fonctions du développement économique : l’immobilier, l’animation, l’attraction, l’accompagnement et les investissements », indique le rapport.

Financement des organismes

Saint-Hyacinthe Technopole et DEM accomplissent leurs mandats sur un mode de financement distinct.

Pour l’année 2020, la MRC alloue un budget de 1 066 876 $ à son service de développement économique. De cette enveloppe, une part de 208 399 $ provient du Fonds Région et Ruralité et 415 995 $ de la quote-part des 17 municipalités (soit 4,709 $ par habitant). La différence est issue de revenus autonomes relatifs aux différentes activités organisées par DEM, comme la journée Maskoutinc et le salon de l’emploi.

Les états financiers 2019 de Saint-Hyacinthe Technopole révèlent que cet organisme a collecté des revenus de location pour ses bâtisses industrielles pour un montant de 1,9 M$. Saint-Hyacinthe Technopole a reçu de la Ville de Saint-Hyacinthe une subvention de 1 225 000 $, soit le même montant qu’en 2018.

Au budget 2020, la subvention accordée à Saint-Hyacinthe Technopole est de 1 362 690 $, soit une augmentation de 11,24 % par rapport à 2019.

image