2 octobre 2014
La perfection du Drakkar
Par: Maxime Prévost Durand
Le Drakkar est toujours invaincu à la mi-saison, tant chez les cadets D2 que chez les juvéniles D3. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le Drakkar est toujours invaincu à la mi-saison, tant chez les cadets D2 que chez les juvéniles D3. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Toujours invaincues depuis le début de la saison, les équipes cadette D2 et juvénile D3 du Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme ont poursuivi leur domination à l’occasion d’un programme double présenté samedi à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

En matinée, les cadets sont revenus de l’arrière pour l’emporter 24 à 12 face à l’école Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy, alors qu’en début d’après-midi, sous un cuisant soleil, les juvéniles n’ont fait qu’une bouchée de l’école Jean-Jacques-Bertrand de Farnham, triomphant 24-0.

Le Drakkar cadet a connu un lent début de match, prenant un retard de 4-12 au début du deuxième quart. L’équipe s’est alors mise en marche, inscrivant un touché lors de leurs deux dernières séquences à l’attaque avant la mi-temps, pour mener 17-12. Une course de 15 verges de Sébastien Tremblay sur le dernier jeu de la première demie a permis à la PHD de prendre cette avance.

Un troisième touché avant d’entamer le dernier quart a été suffisant pour mettre le match hors de la portée de Fernand-Lefebvre. Pour la première fois cette saison, l’équipe soreloise a été limitée à un aussi bas pointage à l’offensive, elle qui avait cumulé 128 points en trois parties avant le rendez-vous avec le club maskoutain.

Un jeu au sol dévastateur

Chez les juvéniles, la victoire a été sans équivoque de la part du Drakkar, qui n’a pratiquement rien donné à l’offensive de l’école Jean-Jacques-Bertrand, pourtant l’attaque la plus dominante de la division 3.

À l’inverse, le Drakkar s’est moqué de la défensive de Farnham durant toute la première demie, avec des jeux au sol de 10, 20, 30 et même 50 verges.

Jeffrey Beauchesne a donné le ton à la partie avec un touché sur une distance de 10 verges. Sur la séquence précédente, il a couru une distance de plus de 35 verges pour amener le Drakkar dans la zone payante.

Plus tard, alors que la PHD menait déjà 10-0, Guillaume Guimond s’est à son tour moqué des Astérix de l’école Jean-Jacques-Bertrand sur un jeu renversé qui a pris par surprise la défensive adverse. Guimond a alors couru sur plus de 55 verges pour ajouter sept autres points du côté du Drakkar. Sur le dernier jeu du deuxième quart, Jacob Gagné-Lanthier a aussi contribué aux succès du jeu au sol, se rendant dans la zone des buts après une course d’une quinzaine de verges.

Aucune équipe n’a ajouté de point en seconde demie. Il s’agissait d’un premier blanchissage du Drakkar juvénile en trois rencontres au calendrier (ils avaient blanchi le Collège Mont-Sacré-Coeur 33 à 0 en ouverture de saison, mais l’équipe s’est depuis retirée de la ligue).

Avec cette victoire, le Drakkar s’empare seul du premier rang de la division 3, devant l’école Jean-Jacques-Bertrand. Les deux clubs ont de nouveau rendez-vous, demain soir, cette fois du côté de Farnham. Le Drakkar cadet sera quant à lui opposé aux Patriotes de l’école secondaire Saint-Joseph samedi à 15 h 30.

image