20 décembre 2018
Double meurtre à Acton Vale en 2015
La perpétuité pour Francis Yergeau
Par: Olivier Dénommée

Comme Francis Yergeau a été arrêté en 2016, il ne devrait pas sortir du pénitencier avant 2041, voire en 2066 s’il subit ses peines de façon consécutive. Photothèque | Le Courrier ©

Tout près de quatre ans après les meurtres de Nancy Beaulieu et Martin Bélair, respectivement gérante et copropriétaire du Cabaret Flamingo de Saint-Hyacinthe, les proches des victimes peuvent tourner la page. Le premier accusé dans cette affaire, le Valois de 39 ans Francis Yergeau, a été reconnu coupable des deux chefs d’accusation de meurtre au premier degré, ce qui mène automatiquement à une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération avant 25 ans.

Publicité
Activer le son

C’est jeudi dernier à 11 h 8 que le verdict est tombé, de la bouche du juré numéro 5, à l’issue de deux journées de délibérations. Pendant l’annonce du verdict, Yergeau est demeuré impassible, à l’image de son attitude tout au long du procès.

La salle 2 du palais de justice de Saint-Hyacinthe, où s’est déroulé le procès pendant quatre semaines, était bondée pour l’occasion, mais est demeurée calme à cette annonce. C’est à leur sortie de la salle que certains proches ont versé des larmes de joie et exprimé leur soulagement d’entendre un tel verdict.

25 ou 50 ans

Le verdict est tombé, mais les avocats doivent maintenant débattre de la peine que doit purger Francis Yergeau. La Couronne, représentée par Me Sandra Bilodeau, soutient qu’il mérite de les subir de façon consécutive (plutôt que concurrente), ce qui reviendrait à une peine d’emprisonnement sans possibilité de libération avant 50 ans. Me Mathieu Rondeau-Poissant de la défense considère de son côté qu’une telle peine serait inconstitutionnelle et a fait savoir son intention d’aller en appel de la peine si le juge Daniel Royer allait dans cette direction. Autre sujet de litige entre les avocats : la nécessité et la pertinence d’une évaluation psychologique de Francis Yergeau pour aider le juge à décider de la peine appropriée. Les débats se poursuivront en janvier pour résoudre ces questions.

Rappel des faits

Francis Yergeau et un complice allégué, qui doit subir son propre procès dans les prochains mois, ont échafaudé un plan douteux pour prendre possession du Flamingo en se liant d’amitié avec Martin Bélair avec qui il a été question de faire d’importantes transactions de cocaïne. Le 6 janvier 2015, les complices ont tué M. Bélair sur leur lieu de travail, à la cimenterie Groupe MBM d’Acton Vale, et Francis Yergeau a ensuite été chercher Nancy Beaulieu à son domicile de Granby avant qu’elle soit éliminée à son tour. Les corps des deux victimes tuées par balle ont été recouverts et ligotés, puis abandonnés dans la boîte du camion de M. Bélair à Mascouche. Mais malgré l’exécution du plan, le tandem n’a finalement jamais pris possession du bar. Il aura fallu attendre 16 mois avant que Francis Yergeau soit arrêté pour ce double meurtre, en même temps que son présumé complice.

image