2 avril 2015
Primaire en spectacle
La petite école des arts de la scène
Par: Amilie Chalifoux
Deux des cinq finalistes de l’école Assomption se produiront dans le cadre de Primaire en spectacle, le 10 avril. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Deux des cinq finalistes de l’école Assomption se produiront dans le cadre de Primaire en spectacle, le 10 avril. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ils sont jeunes et ils ont du talent. Pas moins de 65 élèves de 16 écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe se produiront sur la scène de la polyvalente Hyacinthe-Delorme dans le cadre de la 4

Chaque année, le concours attire de plus en plus de participants. De l’interprétation musicale solo ou en groupe aux arts dramatiques et expression corporelle, toutes les catégories des arts de la scène sont rassemblées dans le cadre d’une soirée. Et il y a beaucoup de talent, insiste la responsable du concours Josée Desmarais.

« Je ne sais pas si c’est parce que c’est la 4e édition, mais les jeunes se sont beaucoup préparés cette année. Je ne sais pas comment les juges feront pour déterminer les gagnants parce qu’ils sont vraiment tous très bons », dit-elle.

Un peu plus de cinq prix seront offerts aux concurrents, dont l’un provenant du Festival international de la chanson de Granby.

Le grand gagnant du concours aura, pour sa part, le privilège de se produire dans le cadre de Secondaire en spectacle. Un prix Coup de coeur du public sera également décerné le soir même.

Dépassement de soi

Pour Josée Desmarais, il va de soi que tous les participants de Primaire en spectacle sont gagnants. Ne serait-ce que pour le privilège de se produire sur scène.

« Il y a des élèves qui suivent des cours de chant ou de musique en dehors de l’école et qui sont vraiment bons. Mais il y a aussi des jeunes qui partent de loin et qui font beaucoup de progrès en peu de temps. Et cela me touche beaucoup », raconte-t-elle.

Lorsqu’elle était enfant, Mme Desmarais aurait aimé s’adonner aux arts de la scène. Aujourd’hui, elle est cofondatrice du Groupe Vertige de Saint-Hyacinthe qui présente chaque année une comédie musicale montée de toutes pièces, tout en étant responsable de Primaire en spectacle. Ce concours lui permet de vivre son rêve d’enfance avec les jeunes.

Les étudiants du cours de coiffure de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe et les membres du Groupe Vertige coifferont et maquilleront les élèves avant la levée du rideau. Le restaurant Lussier sert le repas à toute l’équipe de production.

image