28 mars 2019
Royal 22e Régiment
La place commémorative verra le jour dès cet été
Par: Rémi Léonard

Les Maskoutains pourront observer dans les prochains mois l’aménagement d’une nouvelle place publique dédiée au Royal 22e Régiment à deux pas du manège militaire. Photothèque | Le Courrier ©

Sans tambour ni trompette, la Ville de Saint-Hyacinthe a accordé en mars le contrat pour l’aménagement de la place commémorative du Royal 22e Régiment, qui sera inaugurée dès cet été près du manège militaire du 6e Bataillon, sur l’avenue Sainte-Anne.

publicité

Les travaux devraient débuter vers la fin avril et s’étendre jusqu’à la fin juin, a informé le directeur général de la municipalité, Louis Bilodeau. Le contrat s’élève à 540 000 $ et a été décroché par Senterre entrepreneur général, de Longueuil. Il s’agit de la deuxième tentative d’appel d’offres pour la Ville, qui avait d’abord rejeté en septembre 2018 la seule soumission reçue, à 916 000 $.

Ce deuxième essai a donc été profitable, et ce, même si le projet n’a pas été « revu fondamentalement », a assuré M. Bilodeau. L’écart important s’explique principalement par le fait que la Ville est allée en appel d’offres plus tôt dans l’année. En fait, la soumission retenue a été déposée à 620 000 $, mais la Ville a fait retirer du contrat des travaux de « mise en place de la terre végétale » pour arriver au montant annoncé. Ce mandat complémentaire pourra être donné ultérieurement.

La facture du projet devrait donc tourner autour de 600 000 $, au lieu de 450 000 $, tel qu’évalué en 2016. Saint-Hyacinthe pourra compter sur une aide financière de 60 000 $ du gouvernement fédéral, a par ailleurs informé M. Bilodeau.

La future place commémorative vise à marquer le centenaire du régiment, célébré en 2014. Elle sera aménagée en bordure de l’avenue Sainte-Anne, là où la clôture du manège militaire a déjà été déplacée afin de préparer le terrain. Tel que présenté dans les croquis en mai 2016, l’aménagement se traduira en un jardin de forme triangulaire habité par des silhouettes métalliques évoquant des soldats, le tout bordé de sentiers, de murets et de bancs devant rappeler des ouvrages militaires défensifs. Des plaques commémoratives, des dalles lumineuses ainsi que des plantes, arbres et arbustes doivent également compléter le décor, dont le design est signé par la firme WAA Montréal.

image