26 septembre 2013
La Place des Arts à 14 ans
Par: Le Courrier
Marilou Bourbonnière interprète Mathilde, une jeune adolescente surdouée dans la pièce <em>Intimidation=dommage pour la vie</em> écrite par Jonathan-Hugues Potvin

Marilou Bourbonnière interprète Mathilde, une jeune adolescente surdouée dans la pièce Intimidation=dommage pour la vie écrite par Jonathan-Hugues Potvin

Marilou Bourbonnière, étudiante en troisième secondaire de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme, fait partie de la distribution d’une comédie musicale ayant pour thème l’intimidation. Après avoir connu du succès et de la reconnaissance au Centre-du-Québec le printemps dernier, la jeune Maskoutaine ainsi que la troupe d’une cinquantaine de comédiens prendront d’assaut la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal le lundi 30 septembre.

La comédie musicale fantastique intitulée Intimidation = dommage pour la vie consiste en un spectacle divertissant et à la fois sensibilisant sur la problématique de l’intimidation.

La Maskoutaine de 14 ans a intégré la troupe seulement quelque temps avant le début des représentations en mars en plus de mériter un des personnages principaux de la pièce. Une expérience qui a assurément fixé ses plans de carrière puisqu’elle a développé une passion pour le théâtre.« C’est une connaissance de mes parents qui m’a rejointe en décembre dernier alors qu’un membre de la troupe avait dû se désister du projet. Je chante depuis que je suis toute jeune, mais je n’avais jamais fait de spectacle sur de grandes scènes devant d’aussi grands publics, ni fait de théâtre, alors je me suis lancée et je ne regrette aucunement », s’est exclamée Marilou en entrevue au COURRIER.Écrite par Jonathan-Hugues Potvin, des Productions 100 visages, la comédie met en lumière le calvaire que subissent des jeunes adolescents dans une école secondaire alors qu’ils s’y font intimider. Marilou incarne le rôle de Mathilde, victime d’intimidation qui vit dans le monde réel, mais qui se perd également dans l’imaginaire avec quelques amis.« Mon personnage se fait intimider depuis qu’il est petit, Mathilde a 14 ans et est en cinquième secondaire, une surdouée à l’école qui, en plus, a des amis imaginaires, explique Marilou. Avec le temps, Mathilde prend confiance en elle et c’est visible par sa façon de s’habiller et d’interagir avec les autres. »L’intimidation consistait en une problématique importante aux yeux de Marilou qui se dit attristée que cette réalité soit si présente de nos jours. « Ce sujet me touche énormément et je ne comprends pas pourquoi les jeunes agissent ainsi. Il est certain que si je vois quelqu’un victime d’intimidation, je vais intervenir. C’est important pour moi de sensibiliser les gens à la cause. »Intimidation=dommage pour la vie est le deuxième volet d’une trilogie qui mettent de l’avant trois thèmes récurrents du ministère de l’Éducation, soit le décrochage, l’intimidation et la persévérance.

image