22 août 2013
La plantation de bandes riveraines élargies dans le bassin versant des Hurons : un projet gagnant
Par: Le Courrier

Dans le cadre du projet de bassin versant de la rivière des Hurons, la Fédération de l’UPA de la Montérégie a obtenu récemment un financement de la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire de la Montérégie Est (CRRNT) afin d’implanter des bandes riveraines élargies en milieu agricole.

L’implantation de bandes riveraines vise une diminution de l’érosion en milieu agricole ainsi qu’une amélioration des habitats aquatiques.

C’est grâce à la collaboration de deux entreprises agricoles du bassin versant que cette action a été rendue possible. En effet, celles-ci se sont portées volontaires afin que des bandes arbustives et arborescentes soient plantées en bordure de leurs cultures. « À la tête du bassin versant de la rivière des Hurons, nous avons procédé à la mise en place d’une bande riveraine de deux rangées (totalisant quatre mètres de largeur) sur plus de 800 mètres, a expliqué Catherine Plante, agente en agroenvironnement à la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Des arbres et des arbustes ont aussi été placés dans la rangée adjacente au cours d’eau, tandis que la deuxième rangée a été constituée uniquement d’arbustes. » Mme Plante a précisé que les deux rangées sont situées sur le côté sud du cours d’eau afin de créer un ombrage bénéfique aux habitats aquatiques. Quant à l’ajout de nichoirs, ils permettront d’accueillir les oiseaux du secteur. Outre ces travaux, le projet a aussi permis de mettre en place un système agroforestier de deux rangées dans le secteur sud du bassin versant des Hurons. Ceci avait pour but d’établir une connectivité entre un boisé et la décharge des Douze. C’est donc cinq espèces d’arbustes fruitiers indigènes qui ont été implantées sur un kilomètre. « Le sureau du Canada représente 60 % du peuplement, a indiqué Chantale Soumahoro. En plus du gain environnemental de ce système agroforestier, le producteur agricole aura une récolte de fruits afin de valoriser sa bande riveraine à moyen et long terme. Cette action est doublement gagnante et mérite d’être reproduite selon les besoins des producteurs. »La rivière des Hurons, qui serpente sur plus de 33 kilomètres, prend sa source à La Présentation et termine sa course dans la rivière Richelieu, à la hauteur du bassin Chambly. Son bassin versant couvre 334 km2 et fait présentement l’objet d’un projet en agroenvironnement.

image