7 octobre 2021
La présidente des Loisirs Saint-Joseph convoite le poste de conseillère
Par: Sarah-Eve Charland

La candidate au poste de conseillère dans le district Saint-Joseph Mélanie Bédard. Photo gracieuseté

Impliquée dans les Loisirs Saint-Joseph depuis plusieurs années, Mélanie Bédard brigue le poste de conseillère dans le district Saint-Joseph à l’élection municipale du 7 novembre. L’horticultrice de profession mettra de l’avant des enjeux touchant la rivière Yamaska, les espaces verts et les pistes cyclables.
Publicité
Activer le son

Après une année d’implication au conseil d’administration des Loisirs Saint-Joseph, la candidate a occupé la présidence dès 2020. Afin d’éviter tout conflit d’intérêts, elle s’est retirée de ce poste jusqu’au jour du scrutin. Après avoir développé un intérêt pour l’implication dans le milieu communautaire, elle a fait le choix de faire le saut en politique municipale en apprenant le départ de la conseillère sortante Stéphanie Messier.

« Mon expérience en tant que représentante, gestionnaire et directrice me permet de vous garantir que je m’occuperai des dossiers comme si j’étais propriétaire du quartier et de la Ville. Je suis une personne disponible, passionnée, fonceuse, convaincante, aimant le travail d’équipe. Soyez assurés que je ferai tout avec cœur, énergie, persévérance et conviction », affirme-t-elle.

Mélanie Bédard est originaire de la Mauricie. Elle est arrivée à Saint-Hyacinthe afin d’étudier en technique du paysage et en commercialisation de l’horticulture ornementale à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA). Elle a travaillé en Europe pendant cinq ans avant de revenir à Saint-Hyacinthe pour y fonder sa famille il y a une quinzaine d’années.

Parmi ses priorités, elle souhaite protéger la rivière Yamaska. L’aspirante conseillère compte contribuer à l’amélioration de la Politique de l’arbre adoptée en 2015 et s’assurer que le plan d’action soit suivi. Passionnée par l’horticulture, elle souhaite travailler à l’obtention d’un 5e Fleuron. Mélanie Bédard rêve aussi de convertir l’emprise ferroviaire du quartier Saint-Joseph en piste cyclable.

« Il faut continuer de rêver et surtout ne pas lâcher afin de convertir la voie ferrée du quartier Saint-Joseph en piste cyclable. Continuer de travailler conjointement avec tous les intervenants, citoyens des communes, les MRC, les gouvernements et pourquoi pas tout mettre en œuvre pour préparer une grande opération séduction auprès du Canadien Pacifique », conclut-elle.

Dans le quartier Saint-Joseph, le candidat de Saint-Hyacinthe unie, Carl Vaillancourt, convoite aussi le poste de conseiller.

image