12 juillet 2012
L’été est une saison très chargée pour les piscines
La prévention de la noyade
Par: Le Courrier
Tous les enfants inscrits aux camps de jour ont passé un test de natation à la piscine du quartier pour évaluer leurs habiletés aquatiques. Les enfants n’ayant pas réussi le test de natation doivent porter un bracelet rouge. Ces derniers doivent également rester en partie peu profonde et porter un objet flottant pour assurer leur sécurité.

Tous les enfants inscrits aux camps de jour ont passé un test de natation à la piscine du quartier pour évaluer leurs habiletés aquatiques. Les enfants n’ayant pas réussi le test de natation doivent porter un bracelet rouge. Ces derniers doivent également rester en partie peu profonde et porter un objet flottant pour assurer leur sécurité.

En 1959, le décès d’un enfant de 11 ans est constaté à la piscine Laurier. Depuis cette date, les sauveteurs ont réalisé plusieurs sauvetages, mais le pire a toujours été évité.

En 1959, le décès d’un enfant de 11 ans est constaté à la piscine Laurier. Depuis cette date, les sauveteurs ont réalisé plusieurs sauvetages, mais le pire a toujours été évité.

Afin d’assurer une meilleure sécurité sur les plans d’eau, les sauveteurs misent sur la prévention. Deux organismes y travaillent d’ailleurs, année après année, dans le milieu aquatique. Un de ces organismes, la Croix-Rouge Canadienne, présente la Semaine nationale de la sécurité aquatique, au début du mois de juin. L’autre organisme, la Société de sauvetage, fait également de la prévention grand public via la Semaine nationale de la prévention de la noyade qui se déroule durant la première semaine des vacances de la construction. De nombreux thèmes sont alors abordés ayant comme objectifs de faire de la sensibilisation aux dangers aquatiques, mais également de présenter le travail des sauveteurs. À Saint-Hyacinthe, c’est la Corporation Aquatique Maskoutaine qui est mandatée par la Ville de Saint-Hyacinthe pour gérer les 15 plans d’eau de la ville. Chaque été, les piscines reçoivent en moyenne 1 000 baigneurs qui profitent des heures d’ouverture pour s’amuser et se rafraîchir. Cette année, le taux de noyade est alarmant en comparaison avec celui des années antérieures. Les activités aquatiques sont populaires auprès de tous et malheureusement les dangers encourus sont souvent inconnus. En milieux surveillés, les sauveteurs apportent une fausse sécurité aux parents qui laissent alors leurs enfants sans surveillance. Or, le rôle du sauveteur est de prévenir et assurer que le milieu est sécuritaire. C’est pourquoi un enfant doit être accompagné d’un adulte qui le surveille et qui connaît ses habiletés aquatiques. C’est la combinaison de la surveillance et de l’accompagnement qui assure une prévention optimale de la noyade. La Corporation Aquatique Maskoutaine est fière de faire sa part en prévention. Cette année, un système d’accompagnement a été mis sur pied, avec la collaboration des corporations de quartiers, pour assurer une baignade sécuritaire et encadrée sur les plans d’eau. Dans cet esprit, tous les enfants inscrits aux camps de jour ont passé un test de natation à la piscine du quartier pour évaluer leurs habiletés aquatiques. Les enfants n’ayant pas réussi le test de natation doivent porter un bracelet rouge pour les identifier aux yeux des sauveteurs et des animateurs de camps. Ces derniers doivent également rester en partie peu profonde et porter un objet flottant pour assurer leur sécurité. La liste des enfants qui doivent porter un bracelet rouge est fournie aux animateurs et aux sauveteurs afin que tous puissent reconnaître ces enfants. De plus, un plan de surveillance, adapté à la piscine, est fourni aux animateurs afin de maximiser la surveillance dans les zones à risques sur les bassins. Les équipes d’animateurs et de sauveteurs se sont aussi rencontrées pour actualiser et arrimer leurs procédures d’urgence. La CAM a d’ailleurs offert d’aider les animateurs de camps de jour à préparer leurs sorties en milieux aquatiques de façon sécuritaire en proposant, par exemple, un système copain-copain et en prêtant des objets flottants aux enfants qui n’ont pas réussi le test de natation. L’ensemble de ces mesures ont été prises pour assurer et optimiser la sécurité des enfants sur les plans d’eau. Pour plus d’information : https://www.piscinecam.ca .

image