2 juillet 2020
COVID-19
La propagation sur le frein dans la MRC
Par: Maxime Prévost Durand

La COVID-19 se propage de moins en moins dans la MRC des Maskoutains. Lundi, la Direction de santé publique de la Montérégie rapportait moins de cinq nouveaux cas enregistrés au cours des sept derniers jours sur le territoire maskoutain, de loin les chiffres les plus encourageants depuis que la pandémie a frappé la région.

Publicité
Activer le son

Dans les faits, un seul nouveau cas a été compté entre le 25 et le 29 juin si l’on se fie à la donnée englobant l’ensemble des cas recensés depuis le début de la crise, qui est passé de 415 à 416 cas. Une semaine plus tôt, la santé publique rapportait pourtant un cumulatif de 417 cas pour la MRC des Maskoutains, mais le chiffre avait ensuite été revu à la baisse, comme cela arrive parfois après la validation de certaines informations.

La DSP de la Montérégie a été quelques jours sans dévoiler de nouveaux chiffres, entre vendredi et dimanche, en lien avec la nouvelle directive de la santé publique nationale, qui prévoyait dorénavant publier les données une seule fois par semaine en raison du nombre de cas à la baisse. Les nombreuses réactions négatives suscitées par cette annonce de la santé publique l’a toutefois forcée à ramener le partage des données quotidiennes.

Sortie de crise au Manoir Deauville

Le Manoir Deauville, ressource intermédiaire du secteur Douville, est par ailleurs sorti de la crise qui l’a frappé dans les dernières semaines.

Le conseiller aux relations médias du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin, a rapporté en début de semaine qu’« il n’y a plus aucun cas positif de la COVID-19 parmi les résidents du Manoir Deauville ». La dizaine de résidents qui étaient toujours touchés par la maladie une semaine plus tôt en sont rétablis.

Au total, six personnes sont décédées à la suite de cette éclosion qui a touché un peu plus d’une trentaine de résidents.

Le tableau s’éclaircit à l’Hôtel-Dieu

Autre bonne nouvelle, aucun nouveau décès n’a été recensé du côté du Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe pour une deuxième semaine consécutive, selon le bilan dressé en début de semaine.

Le nombre de personnes rétablies a fait un grand bond dans les derniers jours. On compte maintenant 28 résidents remis de la COVID-19, une augmentation d’une quinzaine en une semaine.

Sept résidents permanents de l’Hôtel-Dieu étaient toujours porteurs de la COVID-19, a indiqué Hugo Bourgoin. Ils étaient les seuls à être hébergés à l’unité du Parc, la zone chaude désignée au sein de ce CHSLD. Il n’y a donc plus de résidents provenant de résidences privées pour aînées ou de ressources intermédiaires temporairement hébergés à l’Hôtel-Dieu pour combattre la maladie.

Les militaires plient bagage

L’aide des Forces armées canadiennes à l’Hôtel-Dieu s’est quant à elle terminée au cours de la fin de semaine, a confirmé le CISSS de la Montérégie-Est. Les militaires étaient venus en renfort le 13 juin pour aider à combler des besoins de main-d’œuvre au sein du CHSLD de la rue Dessaulles. Leur aide était prévue pour une durée de deux semaines, jusqu’à leur retrait de l’ensemble des CHSLD du Québec dans les derniers jours.

Il semble que la Croix-Rouge ne prendra pas la relève puisqu’« aucune autre demande d’aide n’a été formulée », a fait savoir Hugo Bourgoin. Lundi, il ne restait plus que trois employés de l’Hôtel-Dieu atteints de la COVID-19 et absents du travail, bien loin de la cinquantaine qui était affectée il y a quelques semaines.

image