12 juillet 2012
La prophétie des mouffettes : nostalgie et un brin de folie
Par: Le Courrier

Pour son 35 e anniversaire, le Théâtre de la Dame de Coeur présente, jusqu’au 25 août, une toute nouvelle production, La prophétie des mouffettes, qui met en scène un univers soigneusement gardé par des mouffettes et des nains de jardin qui apprendront que tout n’est pas toujours noir ou blanc.

Poétique avec une touche un peu plus réaliste, la dernière création de ce théâtre extérieur situé en plein coeur d’Upton présente un thème qui ne laissera assurément pas les plus vieux indifférents. Basée principalement sur l’avenir et les préoccupations qui s’y rattachent, la pièce se rapporte essentiellement à ce que nous laisserons à ceux qui nous succéderont.

L’histoire relate celle de Fleur, une jeune femme enceinte qui revient dans le jardin de son grand-père décédé, dont la ville annonce la destruction. Elle veut y récupérer un coffre, le seul héritage que son grand-père lui a légué. Une fois sur les lieux où sont enfouis nombre de ses souvenirs, Fleur est prise d’une grande nostalgie et le jardin ainsi que tout ce qu’il renferme prennent une ampleur démesurée. Pendant ce temps, les survivants du jardin, soit deux nains de jardin et trois mouffettes, s’inquiètent de la présence de la jeune femme maintenant devenue grande, d’autant plus qu’une prophétie annonce de grands changements à la suite de la découverte du coffre. Les mouffettes, étant les porte-parole de trois générations, ne s’entendent pas sur l’interprétation de cette prophétie venant de leurs aïeux et feront tout pour empêcher Fleur de découvrir le mystérieux coffre. Il aura fallu trois ans au Théâtre de la Dame de Coeur pour la conception de cette oeuvre. Selon Richard Blackburn, directeur artistique et metteur en scène, le théâtre a pris des risques techniques au niveau des marionnettes et de l’univers de la pièce. La mise en scène, principalement appuyée par des fleurs géantes animées par pneumatique qui servent également d’écrans à des projections multimédias étendues sur 270 degrés, se veut effectivement complexe.Les marionnettes, quant à elles, sont d’une grandeur surprenante. Mais ce facteur semble malheureusement restreindre leurs déplacements. Également animées par pneumatique, elles peuvent toutefois déplacer leurs membres tout en étant dotées d’expressions faciales afin de miser sur l’émotion. Le décor, principalement soutenu par les fleurs blanches, affiche au début des couleurs plutôt froides. Mais plus l’histoire progresse, plus le décor prend des allures à la hauteur de l’imagination colorée d’un enfant.Chose certaine, cette pièce a tout pour divertir les tout-petits. La trame narrative est simple, la mise en scène est dynamique -mais peut-être aurait-elle pu l’être davantage- et les marionnettes sont amusantes.Mais cette dernière création du Théâtre de la Dame de Coeur aura sûrement une portée bien significative pour les adultes. Ils sont peut-être même les meilleurs destinataires pour cette pièce dont l’histoire est profondément empreinte par le sentiment de nostalgie et par la peur du changement. La prophétie des mouffettes est présentée au Théâtre de la Dame de Coeur, situé à Upton, du mercredi au dimanche à 20 h 45 au cours du mois de juillet et à 20 h 15 à partir du mois d’août.

image