18 juillet 2013
Cyclisme
La renaissance du vélo
Par: Maxime Prévost Durand
Quelques cyclistes lors du défi 6 h du Vélo-Club Saint-Hyacinthe.

Quelques cyclistes lors du défi 6 h du Vélo-Club Saint-Hyacinthe.

Le vélo connaît une recrudescence de sa popularité. On croise de plus en plus de cyclistes sur les routes, chacun affichant les couleurs de leur club respectif sur leur maillot. Une popularité grandissante qui n’échappe pas à Saint-Hyacinthe

La gloire du sport, du loisir, ne cesse d’augmenter, surtout que le vélo jouit d’une attention inégalée au Québec, avec les différents tours cyclistes qui s’y arrêtent et maintenant un premier Québécois engagé au Tour de France en David Veilleux. Tous ne souhaitent pas se rendre à un tel niveau, mais certains ont sûrement appris à redécouvrir cet appareil qu’est le vélo grâce à la visibilité que reçoit le sport.

« Le vélo est en vogue ces temps-ci, nous n’avons pas de difficulté à recruter des membres cette année », s’exclame Jacques Patry du Vélo-Club, membre du comité du 30 e anniversaire. Avec plus de 220 membres en règle cette année, l’association atteint des sommets rarement franchis.La mission du Vélo-Club se veut davantage de niveau loisir, puisque le volet compétitif n’y est plus offert depuis une dizaine d’années, faute de la demande. « Même si c’est davantage pratiqué comme un loisir, c’est un entraînement du même coup. Il y a plusieurs catégories selon la vitesse moyenne à laquelle les cyclistes roulent afin que tous y trouvent leur compte. Cette année, nous avons même créé une nouvelle catégorie. Auparavant, la catégorie la plus forte était 30 km/h et plus. Comme certains roulent à 35 km/h et plus, nous avons décidé de créer une catégorie de 30 à 32 km/h et une nouvelle de 33 km/h et plus. »Les mordus de vélo se consacrent maintenant de plus en plus à leur activité préférée toute l’année durant, grâce au spinning en hiver ou aux systèmes d’entraînement leur permettant de rouler, un peu comme sur un vélo stationnaire, mais avec leur vélo de route. « Ils sont déjà prêts lorsqu’arrive l’été et que vient le temps de rouler à l’extérieur. Les gens s’améliorent constamment grâce à ces pratiques », soutient M. Patry.

30 ans de vélo

À Saint-Hyacinthe, le Vélo-Club célèbre ses 30 ans à sillonner les différentes routes du Québec. Pour souligner cet anniversaire, l’association avait décidé de lancer un défi à ses membres et à la population maskoutaine : rouler durant six heures consécutives sur la piste de Sanair à Saint-Pie. Une activité à caractère caricatif puisqu’elle permettait d’amasser un montant d’argent qui allait être remis au Camp Richelieu.

Les cyclistes ont été timides à relever ce défi, alors que seulement 45 braves ont participé à l’activité. Cette participation a tout de même permis de ramasser plus de 750 $ pour la cause.Au cours de la saison, le Vélo-Club prévoit des sorties à Victoriaville, Drummondville, Hemmingford et Oka notamment, en plus de celles sur le territoire maskoutain. Dernièrement, près de 70 membres se sont aussi rendus du côté de Burlington aux États-Unis pour un voyage « découverte » sur les routes du Vermont.

image