21 juillet 2011
Investissements en construction
La rénovation résidentielle sauve la mise
Par: Le Courrier

L’arrivée de la belle saison n’a pas apporté le souffle tant attendu sur les investissements dans le domaine de la construction. En juin, la valeur des permis émis sur le territoire de la Ville de Saint-Hyacinthe a chuté sous la barre des 10 M$ atteints en mai pour s’établir à 9 140 811 $.

Publicité
Activer le son

Du 1er au 30 juin, le service de l’Urbanisme a procédé à l’émission de 274 permis de construction, portant à 1 045 le nombre d’autorisations émises depuis le début de l’année 2011. En juin 2010, moins de permis ont été délivrés, mais leur valeur a atteint 11 933 111 $.

Seul le secteur résidentiel a brillé, représentant 83 % des investissements totaux.En tout, 7 566 761 $ ont été injectés et 244 permis ont été délivrés. Il s’agit d’une hausse approximative de 1 M$ comparativement à juin 2010, alors que seulement 188 permis avaient été attribués.Quelque 31 habitations ont vu le jour, dont huit maisons unifamiliales, trois triplex, deux unités de quatre condos et un immeuble de six logements pour un total de 4 437 700 $.Depuis le début de 2011, Saint-Hyacinthe compte 122 nouveaux logements, soit 23 de moins qu’à pareille date en 2010. En contrepartie, 17 unités domiciliaires ont été rayées de la carte, comparativement à trois l’année dernière.Les particuliers ont quant à eux profité du beau temps pour investir massivement sur leur propriété. Plus de 110 permis concernant des travaux d’aménagement extérieurs ont été accordés totalisant des investissements de 516 803 $, dont 168 216 $ pour l’installation de piscines, spa ou deck, et 200 000 $ pour la mise en place de remises, garages et gazebos.Mais c’est la rénovation intérieure qui a le plus occupé les contribuables maskoutains. Ils ont ouvert grandes leurs bourses et ont investi plus de 1 M$ dans leur demeure comparativement à 500 000 $ pour la rénovation extérieure. Si la construction résidentielle n’a pas connu de baisse de régime, au contraire, on ne peut pas en dire autant des autres secteurs d’activités. Dans les secteurs commercial, agricole, industriel et institutionnel, les investissements totaux s’élèvent à 1 574 050 $, une chute de 70 % par rapport à mai 2011, alors que 5 130 340 $ avaient été injectés.À elle seule, la construction commerciale a vu ses investissements chuter considérablement de 1 722 400 $ en juin 2010 à 514 050 $ en juin 2011.Parmi les plus importants projets, notons le déménagement de l’Agence de voyages Boislard Poirier et les rénovations au Club de golf La Providence qui totalisent des investissements de 300 000 $. La palme revient cependant au réaménagement du département de l’oncologie du centre hospitalier Honoré-Mercier dont les investissements se sont élevés à plus de 1 M$.Investissements en construction

Juin 2009 Juin 2010 Juin 2011 Résidentiel 8 391 925 $ 6 791 661 $ 7 566 761 $ Commercial 837 500 $ 1 722 400 $ 514 050 $Industriel 792 528 $ 0 $ 0 $Institutionnel 523 800 $ 3 109 050 $ 1 059 000 $ Agricole 220 000 $ 310 000 $ 1 000 $Cumulatif 10 765 753 $ 11 933 111 $ 9 140 811 $ -30-

image