26 novembre 2020
La rôtisserie Benny&Co. ouvre ses portes
Par: Jean-Luc Lorry

La famille Benny a inauguré son 64e restaurant mercredi matin à Saint-Hyacinthe en compagnie du promoteur propriétaire de l’immeuble, Anthony Marcil (à droite). Photo Carolanne Lamontagne

Alors que les salles à manger des restaurants de la grande région de Saint-Hyacinthe devront rester fermées au moins jusqu’au 11 janvier, la bannière Benny&Co. vient d’ouvrir une rôtisserie à l’emplacement de l’ancien Burger King sur la rue Picard.

Publicité
Activer le son

Ce nouveau restaurant dans le paysage commercial maskoutain représente le 64e établissement pour l’entreprise Benny&Co. qui est la plus importante chaîne de rôtisseries familiale au Québec.

« Lorsque la pandémie est arrivée au printemps, nous avons dû réorganiser nos opérations. Nous avons réaffecté nos employés à d’autres tâches, embauché de nouveaux livreurs et acquis de nouveaux véhicules de livraison », indique Yves Benny, vice-président Développement des marchés de Benny&Co., en entretien téléphonique au COURRIER.

« Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons ouvert en rafale quatre restaurants dans les municipalités de Terrebonne, Mascouche, Charlesbourg et Lévis », poursuit-il. Le restaurant de Saint-Hyacinthe, qui vient ajouter une nouvelle rôtisserie en ville, est le 7e établissement appartenant au duo des franchisés composé de Samuel Benny et de Jean-Sébastien Benny.

« Benny&Co. célèbre ses 60 ans d’entrepreneuriat familial cette année. Dès leur plus jeune âge, Samuel et Jean-Sébastien Benny ont été impliqués dans la gestion des rôtisseries familiales de Saint-Jean-sur-Richelieu. Depuis qu’ils ont pris la relève de leur père en 2013, ils ont ouvert des rôtisseries à Chambly, à Ange-Gardien et à Saint-Basile-le-Grand. Ils contribuent, jour après jour, au succès de Benny&Co. », a souligné Jean Benny, président-directeur général de Benny&Co. dans un communiqué de l’entreprise.

Création d’emplois

Cette rôtisserie permet la création de 35 nouveaux emplois. « La création d’emplois est une très bonne nouvelle en cette période économique difficile. Je remercie les franchisés d’avoir choisi Saint-Hyacinthe et leur souhaite beaucoup de succès », a mentionné le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

La rôtisserie Benny&Co de Saint-Hyacinthe représente des investissements totalisants près de 2,5 M$. Le Groupe Marcil immobilier de Saint-Hyacinthe a agi comme développeur et promoteur du projet. Il demeure propriétaire de l’édifice.

« Le Groupe Marcil a construit le bâtiment selon nos standards. Nous avons consacré 1,3 M$ de notre côté pour l’aménagement intérieur et extérieur », précise Yves Benny.

Pour quelques jours, la rôtisserie Benny&Co. de Saint-Hyacinthe offre uniquement les services au comptoir pour emporter et au volant. Le service de livraison sera quant à lui offert à partir de lundi, le 30 novembre.

Le restaurant de Saint-Hyacinthe fera affaire exclusivement avec son équipe de livreurs. Une collaboration avec les applications comme Uber Eats et DoorDash n’est pas envisagée pour le moment.

Maître rôtisseur depuis 1960, l’entreprise de 4e génération est toujours détenue à 100 % par les membres de la famille Benny et emploie plus de 1800 personnes.

L’entreprise doit entre autres sa réussite à la technique de cuisson lente du poulet pendant trois heures mise au point par son cofondateur Gilles Benny. « La technique développée par mon père donne de la tendreté à la viande sans l’assécher tout en gardant l’enrobage croustillant », mentionne Yves Benny.

Benny&Co. vend plus de huit millions de repas de poulets rôtis par année.

image