13 septembre 2012
La route du parrainage civique
Par: Le Courrier
Michel Gouin s'est arrêté au bureau de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains et du Trait d’Union Montérégien dans le cadre de La route du parrainage civique.

Michel Gouin s'est arrêté au bureau de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains et du Trait d’Union Montérégien dans le cadre de La route du parrainage civique.

En préparation d’un ultra-marathon qui aura lieu en juin 2013 où il parcourra le Canada (14 355 kilomètres) en 13 mois, Michel Gouin, aussi directeur de Parrainage civique Drummond, a entrepris La route du parrainage civique. Le départ a eu lieu le 17 août à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord.

publicité

En préparation d’un ultra-marathon qui aura lieu en juin 2013 où il parcourra le Canada (14 355 kilomètres) en 13 mois, Michel Gouin, aussi directeur de Parrainage civique Drummond, a entrepris La route du parrainage civique. Le départ a eu lieu le 17 août à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord.

Après être passé par les bureaux du Regroupement québécois du Parrainage civique à Montréal et chez les collègues de Parrainage civique Champlain à Saint-Hubert, c’est au bureau de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains et du Trait d’Union Montérégien qu’il est arrivé le samedi 18 août. Michel Gouin désirait profiter de cet événement pour offrir aux organismes de parrainage civique la chance de faire connaître leur besoin de parrains et marraines. En effet, peu importe le lieu à travers le Québec, un organisme oeuvrant avec l’approche de parrainage civique travaille à favoriser l’établissement d’une relation d’amitié et d’entraide entre deux personnes : un parrain/marraine bénévole et une personne qui éprouve des difficultés d’intégration et de participation sociale. Dans la région, 70 personnes bénévoles sont dans une relation de parrainage à l’un ou l’autre des deux organismes. Encore 55 bénévoles sont recherchés afin de créer d’autres relations d’amitié et d’entraide. M. Gouin poursuivra donc sa route vers Drummondville, Trois-Rivières et Québec afin de permettre à ces autres organismes de faire connaître, eux aussi, leur besoin de bénévoles.

image