11 octobre 2012
Hockey junior AAA
La série victorieuse des Lauréats s’arrête à quatre
Par: Maxime Desroches
Les Lauréats célèbrent le but de Kevin Bergeron en troisième période, lequel égalait la marque à 2-2, dimanche, contre les Loups de La Tuque.

Les Lauréats célèbrent le but de Kevin Bergeron en troisième période, lequel égalait la marque à 2-2, dimanche, contre les Loups de La Tuque.

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe sont retombés de leur nuage, samedi, au Stade L.-P.-Gaucher, alors que le Titan de Princeville a mis fin à la séquence de quatre victoires consécutives des Maskoutains. Les visiteurs ont rapidement pris les devants 2-0 et n’ont plus regardé derrière par la suite, en route vers un gain de 4-1.

Publicité
Activer le son

Dominé 18-7 au chapitre des tirs au but en première période, le Titan a profité de la générosité du gardien des Lauréats, Julien Giroux, pour marquer deux fois en 68 secondes dans les trois premières minutes de jeu.

Bien qu’ils aient obtenu plusieurs lancers — 42 au total contre 26 pour leurs adversaires —, les Lauréats ont été bien contenus par la défensive de Princeville. L’attaquant Hugo Vincent a bien tenté d’être à nouveau la bougie d’allumage des Maskoutains en réduisant l’écart à un seul but en début de troisième période, mais en vain. Le Titan a continué de jouer avec intensité et s’est redonné un coussin de deux buts 10 minutes plus tard, avant de compléter le pointage dans une cage béante.« Les tirs au but indiquent qu’on a été actif en zone offensive, mais en réalité, notre niveau de combativité a fait défaut. J’ai trouvé qu’on avait manqué de chien autour du filet. On s’est contenté de lancers à faible pourcentage de réussite », constate l’entraîneur-chef des Lauréats, Stéphane Donais.

L’attaque massive sauve la mise

La troupe maskoutaine avait la chance de mettre derrière elle cette prestation ordinaire en recevant la visite des Loups de La Tuque, le lendemain. Un scénario identique à celui de la veille semblait se dessiner en début de rencontre — les Loups ont pris les devants 2-0 au premier tiers —, mais les locaux ont démontré plus de hargne et ont égalé la marque grâce à l’efficacité de leur unité d’avantage numérique.

Vincent, auteur de son huitième de la saison, a complété un jeu de Charles-Antoine Roy et Sébastien Gauthier à 5:17 du dernier tiers. Évoluant à nouveau en attaque massive, Gauthier et Vincent sont revenus à la charge quelques instants plus tard en alimentant Kevin Bergeron.Sauf qu’une malchance est venue anéantir les chances des Lauréats d’obtenir le deuxième point tant convoité lors de la période de prolongation. Un défenseur maskoutain a bloqué un lancer à bout portant, mais la rondelle est retombée directement sur la lame du bâton d’un joueur des Loups, qui s’est retrouvé devant un filet pratiquement désert. « C’est dommage qu’un jeu aussi courageux n’ait pas été récompensé. On aurait mérité un meilleur sort », conclut l’instructeur Donais, qui se dit néanmoins satisfait de la façon dont a rebondi son groupe de joueurs.

image