2 février 2012
Mardi de gars
La solidarité masculine au service de la lutte contre le cancer
Par: Martin Bourassa
Le comité organisateur du Méchant Mardi de gars a remis un chèque de 12 055 $ à la Société canadienne du cancer, région de Saint-Hyacinthe. On reconnaît dans l'ordre : Philippe Dumaine, Yvon Pinsonneault, de DPA Assurance, Pascal Milotte, de Via Capitale Affaires et président de la Société canadienne du cancer, section Saint-Hyacinthe, l'humoriste Laurent Paquin, Martin Bourassa, président d'honneur de la soirée, et Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe

Le comité organisateur du Méchant Mardi de gars a remis un chèque de 12 055 $ à la Société canadienne du cancer, région de Saint-Hyacinthe. On reconnaît dans l'ordre : Philippe Dumaine, Yvon Pinsonneault, de DPA Assurance, Pascal Milotte, de Via Capitale Affaires et président de la Société canadienne du cancer, section Saint-Hyacinthe, l'humoriste Laurent Paquin, Martin Bourassa, président d'honneur de la soirée, et Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe

Les hommes de Saint-Hyacinthe et région ont encore répondu présent.

publicité

Pour une troisième année consécutive le Méchant mardi de gars au profit de la Société canadienne du cancer de la région de Saint-Hyacinthe a connu un franc succès, le 31 janvier. C’est dans une Cage aux sports bondée que les participants ont fraternisé pour la bonne cause. Tant et si bien que cette édition a permis de fracasser un record au niveau des recettes. Plus de 12 000 $ ont été remis à l’organisme.

Une conclusion qui a ravi le président d’honneur de l’activité, Martin Bourassa, rédacteur en chef du Courrier de Saint-Hyacinthe. « Organiser une souscription en début d’année n’est jamais gagné d’avance, alors j’aimerais rendre hommage aux membres du comité organisateur et à tous les commanditaires et partenaires qui m’accompagnent dans cette aventure. Ces gens ne s’impliquent pas pour me faire plaisir ou pour bien paraître, mais ils le font pour la cause avant tout. »Question de bien mesurer l’importance de soutenir la recherche ainsi que les organismes de première ligne impliqués dans la lutte contre le cancer, les quelque 300 participants au Mardi de gars ont pu entendre le témoignage de Claude Marchesseault, une personnalité bien connue à Saint-Hyacinthe. Ce dernier a décrit chacune des étapes de son combat personnel contre le cancer, depuis l’apparition d’une lésion multicolore détectée lors d’une visite chez le dermatologue à l’automne 2007.Le retrait de trois mélanomes au bas du dos et plusieurs traitements de radiologie et de médecine nucléaire plus tard contribueront à son rétablissement complet, une récupération qu’il doit en bonne partie à son système immunitaire exceptionnel, selon son médecin traitant. Ce combat Claude Marchesseault dit l’avoir livré avec succès grâce au support de sa famille, de ses proches et de ses amis maskoutains.« Ce n’est pas un combat que l’on peut mener seul, il faut sentir une solidarité de tous les instants autour de soi et j’ai eu cette chance », a-t-il dit reconnaissant.Il a rendu hommage à la vigilance et au professionnalisme des dermatologues Lise Faucher, de Saint-Hyacinthe, et Nathalie Provost, du CHUM, ainsi qu’à toute l’équipe du CLSC Les Maskoutains pour les 93 jours de soins quotidiens qu’il a reçus.« Votre présence ce soir permet de s’assurer que quotidiennement il y aura des spécialistes pour prodiguer des soins de qualité. C’est un investissement productif puisqu’il permet à des gens de se dépasser et de savoir qu’il y a des gens pour les soutenir », a conclu Claude Marchesseault avant d’être chaleureusement applaudi.

image