1 octobre 2020
Diminution des cas et des élèves isolés
La tempête se calme à la PHD
Par: Maxime Prévost Durand

On ne recense plus que quatre cas de COVID-19 à la polyvalente Hyacinthe-Delorme, qui est touchée par une éclosion depuis deux semaines. Photothèque | Le Courrier ©

La polyvalente Hyacinthe-Delorme s’apprête à se sortir de sa première tempête liée à la COVID-19. Seulement quatre cas de COVID-19 étaient toujours répertoriés, mercredi, comparativement à la quinzaine de la semaine précédente, tandis que plus de 300 élèves placés en isolement préventif ont pu retourner à l’école.

Publicité
Activer le son

Si l’ensemble des cas qui avaient été détectés chez les élèves de la PHD étaient d’abord répertoriés au sein d’un même groupe-classe, la situation a changé. « Depuis ce dimanche, deux groupes-classes ont été mis en isolement préventif », a indiqué la régisseuse aux communications du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH), Esther Charrette, en partageant les nouvelles données.

Outre les quatre personnes toujours atteintes de la COVID-19, il ne restait plus que 53 élèves de la PHD toujours en isolement préventif au moment de mettre sous presse. Une nette amélioration alors qu’ils étaient 364 élèves à avoir été renvoyés à la maison la semaine dernière.

Cela s’explique en partie par un changement d’approche de la santé publique en lien avec la mise en isolement préventif d’élèves ayant été dans le même transport scolaire qu’un cas de COVID-19. Plutôt qu’ils soient tous appelés à s’isoler, comme c’était le cas jusqu’à la semaine dernière, la santé publique demande maintenant que ce soit seulement ceux qui ont été assis à proximité du cas de COVID-19 dans l’autobus qui soient mis en isolement, a fait savoir Mme Charrette.

« Comme des élèves de plusieurs écoles peuvent être dans le même circuit, il y a eu des situations où des élèves provenant d’autres écoles ont dû être mis en isolement. […] Il peut y avoir [encore] des situations où un élève fréquentant une autre école soit assis près d’un cas de COVID-19 durant le transport et que celui-ci soit mis en isolement préventif. Toutefois, avec les nouvelles orientations de la santé publique, ces situations sont beaucoup plus rares. »

D’autres cas dispersés

La COVID-19 s’est par ailleurs invitée dans de nouvelles écoles dans les derniers jours. Un premier cas a notamment été recensé du côté de l’école secondaire Fadette, de l’école primaire Saint-Joseph-Spénard, de l’école Saint-Thomas-d’Aquin et de l’école professionnelle de Saint-Hyacinthe. Chaque cas a entraîné l’isolement préventif d’élèves.

Malgré cela, le portrait global pour l’ensemble du CSSSH s’est amélioré. Le nombre de cas actifs a diminué de près de la moitié, passant de 21 à 11, principalement grâce à la guérison de plusieurs cas associés à la PHD.

Du côté de l’école Saint-Damase, où un premier diagnostic positif avait été signalé la semaine dernière, on rapporte maintenant deux cas et 42 élèves provenant de deux groupes-classes en isolement préventif. Pour sa part, la polyvalente Robert-Ouimet, à Acton Vale, ne compte plus qu’un seul cas, alors que les trois premiers sont guéris.

Du côté des écoles privées, un membre du personnel du Collège Saint-Maurice a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 dans les derniers jours. Puisque le port de la visière et du masque de procédure a été respecté en tout temps, en plus de la distanciation, aucun isolement préventif n’a été nécessaire.

image