11 octobre 2012
La Tournée des joueurs comble les fans
Par: Maxime Desroches

Pas moins de 2 400 amateurs de hockey se sont entassés dans les gradins du Stade L.-P.-Gaucher, le 4 octobre, lors du passage à Saint-Hyacinthe de la Tournée des joueurs de la LNH. Malgré l’annonce plus tôt dans la journée de l’annulation d’une portion du calendrier de la LNH, le tout s’est déroulé dans une ambiance bon enfant.

Publicité
Activer le son

Les spectateurs ont chaudement applaudi la douzaine de hockeyeurs répartis entre Équipe Montréal et Équipe Québec, mais c’est le gardien de but du Canadien de Montréal, Carey Price, qui a causé la plus forte impression auprès des partisans.

Ceux-ci l’ont chaudement accueilli et ont scandé à maintes reprises son prénom dès les premiers instants de la rencontre, alors que Price multiplait les arrêts à bout portant, à commencer par un spectaculaire arrêt du gant aux dépens d’Alexandre Burrows dans la première minute de jeu.La dernière présence entre les poteaux de l’athlète de 25 ans dans le cadre d’un match remontait au 30 mars, date à laquelle les médecins de l’équipe lui avaient diagnostiqué une commotion cérébrale à la suite d’une collision avec son coéquipier David Desharnais. L’ironie du sort a fait que le petit joueur de centre était aux côtés de Price pour son retour au jeu.Bombarbé de 40 lancers, Price a cédé à six reprises dans un revers de 7-4 de l’Équipe Montréal. Nommé première étoile de la rencontre, l’attaquant Guillaume Latendresse a montré qu’il avait conservé la forme malgré le déclenchement d’un lock-out, inscrivant deux buts en plus d’en préparer trois autres. Son coéquipier Maxime Talbot a quant à lui réussi un tour du chapeau, tandis que Corey Crawford a tenu le fort pour l’équipe victorieuse avec 29 arrêts.« La foule était en grande forme ce soir. Les gars apprécient vraiment l’enthousiasme des partisans. Ils font preuve de beaucoup de compréhension dans le conflit actuel », a souligné Talbot après le match.

Une nouvelle attendue

Les 23 joueurs présents pour cette deuxième joute de la Tournée des joueurs auraient eu toutes les raisons de maugréer, alors que les dirigeants de la LNH avaient annoncé quelques heures plus tôt l’annulation d’un total de 82 matchs de saison régulière, la première d’une série de mesures du clan Bettman pour appliquer de la pression sur l’Association des joueurs.

Talbot a toutefois rappelé que cette nouvelle était attendue depuis plusieurs jours déjà, et qu’il ne sert à rien de paniquer pour l’instant.« Ce n’est pas une surprise pour personne. C’est ni plus ni moins qu’une technique de négociation de leur part. Je pense tout de même que ça demeure possible de disputer 82 matchs dans un calendrier plus serré », a-t-il précisé.Après Saint-Hyacinthe, la Tournée des joueurs a visité Sherbrooke le lendemain. Québec, Rimouski, Drummondville et Sorel se sont quant à elles récemment ajoutées à la liste des villes qui recevront les pros de la LNH.

image