12 août 2021
Agression à l’arme blanche aux Galeries St-Hyacinthe
La victime succombe à ses blessures
Par: Laurent Théoret

Un homme a poignardé à mort une femme aux Galeries St-Hyacinthe mercredi. Pour comprendre les circonstances de l’agression, la police a rencontré plusieurs témoins à l’intérieur. Après avoir été évacué, le centre d’achat est demeuré fermé pour le reste de la journée. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une femme de 54 ans a été poignardée mortellement aux Galeries St-Hyacinthe, mercredi, vers 10 h 15, dans une attaque perpétrée par un homme près de la bijouterie Burelle.

Publicité
Activer le son

La femme de Saint-Pie a été transportée à l’hôpital où elle a succombé à ses blessures en début d’après-midi, a confirmé la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Marythé Bolduc.

L’agresseur aurait préalablement volé des couteaux dans la boutique du Centre du Rasoir avant de se diriger vers la bijouterie et d’agresser une cliente, selon nos informations. Celle-ci aurait été ciblée au hasard par le suspect, qui n’a fait aucune autre victime dans son attaque.

Par la suite, l’assaillant aurait pris la fuite à bord d’un véhicule en direction de Montréal, lançant du même coup une poursuite policière en Montérégie. La Sûreté du Québec a finalement retrouvé le véhicule et l’a intercepté avec l’aide du Service de police de Longueuil et la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent. « À ce stade-ci de l’enquête, nous sommes encore à nous demander s’il y a un lien entre l’événement sur l’avenue Cusson et le suspect appréhendé », a expliqué la porte-parole de la SQ, mercredi après-midi.

Le suspect à bord du véhicule a néanmoins été arrêté et les enquêteurs devaient l’interroger plus tard dans la journée. Le bureau des crimes majeurs de la Sûreté du Québec a été mandaté pour traiter l’affaire.

Des témoins de la scène seraient venues en aide à la dame, grièvement blessée à la suite de l’agression.

« J’étais dans le magasin quand un de mes collègues est rentré en courant en direction de la trousse de premiers soins et en criant à tout le monde. Il est ressorti aussitôt et j’ai décidé de le suivre. Quand je suis arrivée sur place, j’ai vu la femme par terre inconsciente avec plein de sang autour d’elle », a raconté au COURRIER Geneviève Allard, une employée du Buropro Citation.

L’intervention policière a nécessité l’évacuation complète des Galeries St-Hyacinthe, qui sont restées fermées pour tout le reste de la journée mercredi.

Dans un message publié sur leur page Facebook en fin de journée, les Galeries St-Hyacinthe ont offert leurs condoléances à la famille de la victime et ont indiqué qu’un soutien psychologique est disponible pour les employés qui en ressentent le besoin.

Aucune information concernant le moment de la réouverture des Galeries n’avait été partagée au moment de mettre sous presse.

image