24 mars 2016
Accueil et intégration de réfugiés syriens à Saint-Hyacinthe
La Ville dresse un premier bilan très positif
Par: Le Courrier

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, et des représentants des principales organisations maskoutaines impliquées dans l’accueil de réfugiés ­syriens ont présenté, le 21 mars, un bilan très positif de l’accueil d’une première cohorte de 59 personnes.

Publicité
Activer le son

Au total, la Ville a reçu, sur une période de 23 jours, 8 familles composées de 18 adultes et 41 enfants. Grâce à la mobilisation de l’équipe de la Maison de la Famille, en collaboration avec 17 bénévoles et 12 interprètes, toutes ces familles ont été logées convenablement, en moins d’une semaine dans différents secteurs de la ville.

La Commission scolaire de Saint-­Hyacinthe et ses écoles ont déjà accueilli 25 enfants réfugiés d’âge scolaire et ­l’intégration se déroule bien. Les ­enseignants et élèves maskoutains se montrent très avenants. La clinique des réfugiés du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est a également vu tous les nouveaux arrivants dans les heures suivant leur arrivée pour dresser leur bilan de santé et traiter les ­situations prioritaires. Plusieurs réfugiés participeront sous peu à des cours de ­francisation à temps plein, en collaboration avec le Cégep ou des cours à temps partiel à la Maison de la Famille. Des ­démarches pour l’intégration au marché du travail sont également amorcées avec Emploi-Québec et Espace carrière.

« Notre communauté a été au rendez-vous et a relevé ce défi d’intégration accélérée d’un groupe important de réfugiés. Je suis très fier de la collaboration évidente et efficace de toutes les organisations visées. Il y a encore beaucoup à faire pour intégrer pleinement ces jeunes familles à long terme, mais la première étape est un franc succès. C’est en étant accueillant et en agissant ensemble, de façon très proactive pour faciliter la vie de ces nouveaux ­arrivants que nous allons accroître et dynamiser la population de Saint-Hyacinthe », de souligner le maire Corbeil.

Étapes à venir

Des initiatives en vue de favoriser ­l’intégration de ces familles au sein de la communauté ont été annoncées ­récemment, dont celle du Maillon qui met en relation des bénévoles aînés et des jeunes en milieu scolaire selon une formule de parrainage.

D’autres projets seront annoncés ­prochainement, notamment un jumelage entre des familles de réfugiés et des ­familles maskoutaines. L’organisme ­Forum-2020 s’affaire également à mettre en place une caravane de sensibilisation qui circulera dans les centres communautaires afin de transmettre de l’information sur la culture syrienne.

La Ville compte en outre rencontrer les nouveaux arrivants pour leur fournir de l’information au sujet des services municipaux tels que le transport collectif, la ­collecte des matières résiduelles, de même que sur l’offre d’activités communautaires et de loisirs qui sont d’excellents outils pour mieux connaître la ville et sa communauté. Ces différentes initiatives seront annoncées sous peu.

image