16 janvier 2014
Fermeture de l'Hôtel des Seigneurs
La Ville écarte le gel du zonage
Par: Jean-Luc Lorry

Maintenant que l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe n’est plus en activité, la Ville se dit ouverte à tous les scénarios possibles. Les autorités municipales visent le mois de juin pour annoncer un projet d’hôtel de 200 chambres ainsi qu’un centre de congrès d’une superficie de 100 000 pieds carrés.

Publicité
Activer le son

Lors de la rencontre plénière de lundi, les élus se sont entendus pour écarter toutes restrictions concernant les usages permis sur le site de l’Hôtel des Seigneurs. Le propriétaire se retrouve donc libre de vendre son établissement à un acheteur qui ne sera pas issu exclusivement du milieu hôtelier et des congrès.

« Il faut permettre que l’Hôtel des Seigneurs et le centre des congrès s’y rattachant soient réaffectés à d’autres fins pour relancer la fonction hôtelière en un autre lieu », a indiqué le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, lors d’une rencontre de presse tenue hier mercredi à l’hôtel de ville.« Maintenir un usage restrictif nous bloque. Le temps presse pour la Ville. Nous ne pouvons mettre une croix sur le tourisme d’affaires », poursuit-il.La position adoptée par la Ville concernant le zonage du site est à l’opposé de celle du député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, qui prône un maintien du gel. « Cet endroit en bordure de l’autoroute 20 est stratégique et doit conserver sa vocation actuelle. Je suis favorable à une rénovation complète du complexe hôtelier », avait déclaré dernièrement le député péquiste en entrevue au COURRIER. Celui-ci compte sur l’appui du ministère du Tourisme pour obtenir une subvention visant une possible acquisition de l’actuel centre des congrès par la municipalité. Advenant la concrétisation prochaine d’un projet de complexe hôtelier similaire au défunt Hôtel des Seigneurs, la Ville fonde peu d’espoir sur un retour des congrès ces prochaines années. « Depuis la fermeture de l’Hôtel des Seigneurs, il n’y a plus de congrès à Saint-Hyacinthe. Aucun en 2014, ni en 2015 et en 2016. Rien durant trois ans. Il faut agir vite, car les prochains congrès qui se tiendront de 2017 à 2019 se négocieront d’ici peu », mentionne Claude Corbeil.

Comité de relance

Pour encourager les parties syndicale et patronale à trouver un terrain d’entente pour régler le conflit de travail, le milieu avait mis sur place un comité de sauvetage de l’Hôtel des Seigneurs les jours suivants l’annonce de sa fermeture.

Comme les parties impliquées ne se sont pas entendues et que l’hôtel est fermé depuis le 22 décembre, ce comité change d’orientation pour devenir le comité de relance du tourisme d’affaires. Celui-ci est composé des mêmes personnes, soit le maire Corbeil, le député Pelletier, les conseillers municipaux Donald Côté et Alain Leclerc, le directeur général du CLD Les Maskoutains Mario de Tilly, le directeur général de la Corporation de développement commercial Sylvain Gervais, le président de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe Steve Deslauriers, le président de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains Louis Gendron et la présidente de la Société de développement du centre-ville, Manon Robert.La première rencontre de ce comité se tiendra demain vendredi et un plan de match y sera déterminé. La décision de la Ville de permettre un usage commercial au sens large du terme devrait piquer au vif les responsables syndicaux qui considèrent cette fermeture comme un lock-out. Ceux-ci accompagnés de leurs membres pourraient être tentés de plaider de nouveau leur cause lors du prochain conseil municipal qui aura lieu lundi soir à 18 h 30.

image