10 mars 2016
Subvention pour le centre de congrès
La Ville fixée prochainement
Par: Jean-Luc Lorry
La Ville fixée prochainement

La Ville fixée prochainement

Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement Couillard et ex-ministre responsable de la Montérégie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement Couillard et ex-ministre responsable de la Montérégie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe devrait être fixée prochainement si oui ou non le projet de centre de congrès municipal est admissible à un programme gouvernemental permettant d’obtenir un coup de pouce financier.

Publicité
Activer le son

Dans son cadre financier, présenté aux citoyens à la mi-novembre, la Ville ­comptait sur un remboursement anticipé de 8,4 M$ du coût de construction du centre de congrès estimé à plus de 25 M$. La municipalité souhaite ardemment que ce remboursement prenne la forme de subventions.

Pour alléger la facture, la Ville compte sur les talents de négociatrice de Nicole Ménard, présidente du caucus du ­gouvernement Couillard, ex-ministre ­responsable de la Montérégie et députée marraine du comté de Saint-Hyacinthe.

« Le projet de centre de congrès a été déposé avec les devis et l’ensemble des documents nécessaires en décembre. Cela ne donne pas beaucoup de marge de manoeuvre. Entre-temps, il y a eu un ­remaniement ministériel. Donc, il faut absolument que je m’assoie avec le ­nouveau ministre des Affaires ­municipales (Martin Coiteux) pour la mise à jour de ce dossier », indique en entrevue au COURRIER, Nicole Ménard.

Celle-ci était de passage à Saint-­Hyacinthe en début de semaine dans le cadre de l’annonce d’une aide financière de 100 000 $ à l’organisme Grands Frères Grandes Soeurs de Saint-Hyacinthe.

Nicole Ménard nous a précisé que la demande de subvention de la Ville se trouvait entre les mains des fonctionnaires. La semaine prochaine, une rencontre avec le ministre Coiteux est à l’agenda de Mme Ménard. Cet entretien devrait en principe mettre un terme au suspens à quelques jours du prochain budget provincial.

Tunnel Casavant

Le second dossier majeur sur le bureau de Nicole Ménard est celui du prolongement du boulevard Casavant pour lequel la Ville compte obtenir une contribution gouvernementale pour assurer sa ­réalisation.

« C’est sur la table actuellement. Au début, on parlait d’un tunnel qui était vu au ministère des Transports comme très dispendieux. Par conséquent, on a regardé la possibilité de construire un viaduc. Mais il aurait fallu que celui-ci soit très élevé donc nous sommes de ­retour à la case départ », mentionne Mme Ménard.

La construction d’un tunnel comportant quatre voies avait été estimée à 28,7 M$ en 2012. Ce coût devra être actualisé. Selon le maire de Saint-Hyacinthe, la réalisation du ­prolongement du boulevard Casavant Ouest est conditionnelle à l’octroi de ­subventions.

Nicole Ménard nous a indiqué que le ­gouvernement fédéral suivait l’évolution du dossier tunnel par l’entremise de Pablo Rodrigez, secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités.

image