17 septembre 2015
Activité industrielle non autorisée
La Ville indulgente envers KC Diesel
Par: Benoît Lapierre

Les élus municipaux ont enterré la hache de guerre dans le dossier KC Diesel, cette entreprise industrielle qui a été récemment mise à l’amende pour avoir poursuivi ses activités en zone agricole, où elles sont interdites.

Après avoir été menacée d’expulsion par la Ville à la fin du mois d’août, KC Diesel, qui est installée dans une bâtisse de l’avenue Pinard, dans le district Saint-Thomas-d’Aquin, a finalement accepté le principe d’un déménagement dans un parc industriel.

Dans les circonstances, la Ville a décidé de mettre de l’eau dans son vin, ont fait ­savoir le maire Claude Corbeil et le directeur général de la Ville de Saint-­Hyacinthe, Louis Bilodeau, après la séance du conseil du 8 septembre.

« Avec Saint-Hyacinthe Technopole, nous allons les accompagner dans la démarche de relocalisation. C’est clair qu’on ne veut pas mettre en péril une entreprise qui procure de l’emploi à une douzaine de personnes, mais il faut qu’ils déménagent », a commenté le maire Corbeil.

Louis Bilodeau a indiqué que l’entreprise avait été mise en demeure de cesser ses ­activités où elle se trouve au plus tard le 8 ­septembre, mais qu’il s’agissait plus d’un avertissement leur annonçant l’obligation de quitter les lieux le plus tôt possible.­ « Au-delà du fait que nous leur avons envoyé une demande de cessation des activités, nous ne sommes pas dupes; nous savons très bien que déplacer une usine ailleurs demande du temps ��, a expliqué Louis Bilodeau.

Dans la mesure où ses directives seront suivies, la Ville va donc se montrer tolérante envers KC Diesel, laquelle comptait obtenir une extension d’un droit acquis quant à l’usage qui était fait du bâtiment qu’elle ­occupe. Il était auparavant exploité par Ventec Ventilation, dont les activités, protégées par droit acquis, appartenaient à la catégorie « Industrie l » à incidence faible. KC Diesel avait demandé à la Ville d’ajouter à cette catégorie l’usage « Industrie de moteurs et de pièces de moteurs de véhicules automobiles », mais devant l’opposition manifestée par le voisinage, elle y a renoncé. De nouvelles dispositions concernant les activités de KC Diesel en zone agricole avaient été retirées, au dernier moment, d’un projet de règlement d’urbanisme adopté le 6 juillet.

image