1 juin 2017
Développement résidentiel
La Ville lance son offensive
Par: Benoit Lapierre
Pour mener à bien la campagne « L’avenir à Saint-Hyacinthe », le maire Claude Corbeil pourra compter sur l’appui de Chantal Morasse, directrice générale adjointe d’Espace Carrière, Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville, Ana Luisa Iturriaga, directrice générale de Forum 2020 et Lizette Florès, directrice générale de la Maison de la Famille des Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour mener à bien la campagne « L’avenir à Saint-Hyacinthe », le maire Claude Corbeil pourra compter sur l’appui de Chantal Morasse, directrice générale adjointe d’Espace Carrière, Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville, Ana Luisa Iturriaga, directrice générale de Forum 2020 et Lizette Florès, directrice générale de la Maison de la Famille des Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le développement résidentiel pour stimuler la croissance démographique sera le thème à l’honneur à la Ville de Saint-Hyacinthe au cours des prochains mois.

Publicité
Activer le son

Le maire Claude Corbeil a procédé lui-même, il y a quelques jours, au lancement d’une vaste campagne promotionnelle qui, il en est convaincu, lui permettra de se rapprocher plus rapidement de l’un des grands objectifs qu’il s’est fixés à son arrivée à la mairie, l’atteinte d’une population de 60 000 habitants d’ici 2020.

Comme il l’a souligné devant ses invités à la conférence de presse sur le sujet, le recensement fédéral 2016 accorde à Saint-Hyacinthe une population de 55 648 h, de sorte qu’au début de 2017, il ne lui restait à trouver que 4648 nouveaux Maskoutains pour que son ambitieux projet devienne réalité.

« Toutes les options sont sur la table (…). Je compte sur les meilleurs ambassadeurs pour m’accompagner dans ce projet, et j’en vois plusieurs dans la salle. Attendez-vous à recevoir une invitation de ma part », a lancé M. Corbeil à son auditoire, dans la Salle des Arts de l’hôtel de ville.

Le Service des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe a joué un grand rôle dans la préparation de cette campagne à laquelle sont aussi associées les organisations Forum 2020, la Maison de la Famille des Maskoutains et Espace Carrière.

Portée par la thématique « L’avenir se construit, se partage, se forme, se cultive et se travaille à Saint-Hyacinthe », la campagne s’articulera autour de quatre grands chantiers : les communications, les mesures incitatives, l’optimisation des outils d’attraction avec le concours des organismes partenaires, les « portes ouvertes » et les visites en entreprise et maison d’enseignement.

Pour ces visites qui débuteront dès ce printemps, le maire Corbeil et une équipe d’ambassadeurs iront à la rencontre de travailleurs et d’étudiants non résidents qui terminent leurs études collégiales, universitaires ou dans des programmes techniques afin de les inviter à s’établir à Saint-Hyacinthe. Les activités « portes ouvertes » se dérouleront, quant à elle, tant en milieu résidentiel qu’au cœur des infrastructures de la Ville de Saint-Hyacinthe. « Une grande mobilisation s’amorcera prochainement afin de réunir les acteurs du milieu pour créer une véritable synergie le temps d’une fin de semaine à Saint-Hyacinthe », a annoncé Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Un nouveau site web qu’on peut découvrir à l’adresse www.monavenirasainthyacinthe.com a été créé afin d’offrir à Saint-Hyacinthe la meilleure visibilité possible au cours de campagne ciblant les futurs citoyens potentiels.

image