6 juin 2013
Hôtel des Seigneurs et changement de zonage
La Ville reçoit des appuis, mais stoppe le processus
Par: Le Courrier
André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe

André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe

En voulant empêcher qu’on puisse changer un jour la vocation de l’Hôtel des Seigneurs et de son centre des congrès, la Ville de Saint-Hyacinthe fait des heureux.

publicité

Tant le Syndicat des employés en grève de l’Hôtel des Seigneurs que la direction des Galeries St-Hyacinthe se sont manifestés lundi, durant la séance du conseil municipal, pour saluer l’initiative des élus municipaux.

Rappelons qu’à leur séance du 6 mai, ils ont déposé un projet de règlement de zonage visant à restreindre les usages pouvant être faits de l’immeuble Hôtel des Seigneurs, qui est la propriété de la chaîne hôtelière SilverBirch. Une fois ce règlement adopté, l’endroit ne pourrait plus accueillir qu’un hôtel et un centre des congrès, tandis que d’autres possibilités d’exploitation commerciale existaient jusqu’ici.« Au nom des travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs, et ce sont plus de 200 personnes, j’applaudis le projet de règlement. C’est en lien direct avec ce qu’on défend depuis le tout début, c’est-à-dire des emplois. Par contre, il faut vous demander d’élargir ce projet-là à l’hôtel Le Dauphin pour assurer la pérennité de beaucoup de projets. Ensemble, ces deux hôtels représentent 77 % des chambres (à Saint-Hyacinthe) », a déclaré Pierre Harnois, secrétaire du syndicat CSN des travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs.Le directeur général des Galeries St-Hyacinthe, André Brochu, l’a suivi au micro pour exprimer à son tour sa satisfaction à l’égard du projet de règlement touchant l’Hôtel des Seigneurs, projet qui a franchi lundi l’étape de la consultation publique.Parlant du rôle essentiel que jouent le centre des congrès et l’Hôtel des Seigneurs dans l’économie de la ville, il a laissé entendre que la dernière chose dont Saint-Hyacinthe avait besoin, c’était d’une tour de bureaux à cet endroit. « Pour des bureaux, il y a de l’espace en masse. Nous, on a un projet pour une autre tour de 90 000 pieds carrés », a-t-il souligné.

Point retiré

Mais finalement, en reprenant ses travaux après la séance d’information, le conseil n’a pas adopté le second projet de règlement concernant l’Hôtel des Seigneurs, celui qui pourrait faire l’objet d’une demande d’approbation référendaire, après publication de l’avis public.Au moment de proposer l’adoption de l’ordre du jour, le conseiller Bernard Barré a causé une certaine surprise en annonçant que ce point en était retiré. « On l’a décidé en plénière, avant la réunion. Le bateau navigue toujours dans le même sens, on a juste ralenti sa vitesse. Il y a des vérifications techniques à faire », a expliqué le conseiller Barré.Après la séance du conseil, le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a indiqué au COURRIER que la Ville demeurait en contact avec SilverBirch au sujet du zonage dans le secteur de l’hôtel. Au mois de mai, à la suite du dépôt du projet de règlement, la chaîne SilverBirch a écrit à la Ville pour lui demander de reconsidérer sa position quant au zonage, craignant sans aucun doute que des restrictions en cette matière la privent d’acheteurs potentiels pour son complexe hôtelier.

image