5 juillet 2012
La voix des femmes influentes
Par: Le Courrier
Dans l’ordre habituel, l’exécutif de l’Afeas régionale Richelieu-Yamaska : Louise Houle, de Sorel-Tracy, conseillère; Antonia Létourneau, de Saint-Denis, conseillère; Pierrette Alix, de Saint-Sébastien, présidente; Pierrette Godbout, de Saint-Hyacinthe, vice-présidente; et Rosetta Bruno, de Saint-Hyacinthe, conseillère.

Dans l’ordre habituel, l’exécutif de l’Afeas régionale Richelieu-Yamaska : Louise Houle, de Sorel-Tracy, conseillère; Antonia Létourneau, de Saint-Denis, conseillère; Pierrette Alix, de Saint-Sébastien, présidente; Pierrette Godbout, de Saint-Hyacinthe, vice-présidente; et Rosetta Bruno, de Saint-Hyacinthe, conseillère.

Pierrette Alix, présidente régionale, accueillait 87 déléguées et substituts provenant de la région Richelieu-Yamaska, qui compte près de 1 000 membres, lors de la 46 e assemblée générale annuelle, dans le cadre du congrès régional « La voix des femmes influentes », tenu au Pavillon de l’érable de Saint-Jude.

La présidente d’honneur, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, a accepté de partager avec l’auditoire son parcours et son expérience en tant que femme impliquée au sein de différentes instances. Celui-ci a débuté comme parent membre du comité d’école, puis commissaire, marguillière, conseillère municipale et finalement maire.

Mme Morin a connu plusieurs victoires et une seule défaite. Elle a surtout travaillé avec des hommes. Elle a toujours prôné la solidarité et l’entraide. Elle ajoute « qu’il n’est pas toujours facile de faire changer les choses ». Elle a terminé son témoignage en indiquant qu’il n’y a que trois femmes maires actuellement dans la région et qu’elles pourraient être plus nombreuses.

La suite du congrès d’orientation

Suzanne Labonté, membre du conseil exécutif provincial de l’Afeas, a souligné ce moment privilégié pour mieux reconnaître et apprécier l’immense travail accompli par les membres dont la présence reflète l’engagement et l’intérêt pour que l’égalité entre les femmes et les hommes deviennent une réalité de tous les jours.

Évidemment, l’engagement s’arrime à des projets concrets et c’est ainsi qu’au cours de la dernière année, à la suite du congrès d’orientation d’août 2011, toutes ont eu l’occasion de réfléchir à la vision et à la mission de l’Afeas. Elle a ajouté, que suite aux projets identifiés par les Afeas locales, lors des ateliers, nous devrions toutes être sur la même longueur d’onde pour véhiculer et projeter une image cohérente de ce qu’est l’Afeas, soit « La voix des femmes ».

Résolution adoptée lors du congrès

Pour que l’égalité devienne un véritable enjeu social, elle doit être soutenue et appliquée par un large éventail d’actrices et d’acteurs, de décideuses et de décideurs, qui peuvent influencer sa réalisation.

En conséquence, les déléguées de Richelieu-Yamaska demandent : « Que le Gouvernement du Québec fasse de l’Égalité entre les femmes et les hommes un véritable enjeu de société et privilégie, dans ses politiques, programmes et plans d’action, une approche positive et inclusive en matière d’égalité (des projets « gagnantes/gagnants »). « Que le Gouvernement du Québec intègre l’égalité entre femmes/hommes dans tous ses travaux et dans tous les domaines » (groupes de recherches, comités de travail groupes ou conseils consultatifs équipes multidisciplinaires, institutions publiques… concernant l’éducation, la santé, l’économie, la justice, la culture, les loisirs..). Au cours de ce congrès, les déléguées ont aussi procédé à l’élection des membres de l’exécutif du conseil d’administration de l’Afeas régionale Richelieu-Yamaska pour la prochaine année.

image