26 décembre 2013
En route vers le Québec Open en fitness
La volonté de se dépasser
Par: Maxime Prévost Durand
Martine Lemelin s'entraîne cinq à six fois par semaine en préparation de sa première compétition de fitness, le Québec Open.

Martine Lemelin s'entraîne cinq à six fois par semaine en préparation de sa première compétition de fitness, le Québec Open.

Martine Lemelin s’entraîne depuis qu’elle a 11 ans. Elle a commencé par la course et depuis l’âge de 17 ans, elle va au gym. Cinq à six fois par semaine, elle s’entraîne. C’est rendu une habitude de vie pour elle, une habitude bien ancrée dans son quotidien. Voilà qu’à 36 ans, elle se lance un défi afin d’aller encore plus loin. En mars, elle souhaite participer à sa toute première compétition de fitness, le Québec Open.

Depuis longtemps, l’idée lui trotte dans la tête et c’est en 2014 qu’elle montera finalement sur la scène de la compétition de fitness. Timide à l’idée de monter sur scène – et en bikini par-dessus tout – il s’agira là du plus gros dépassement de soi.

« Je suis une fille de coeur et d’être, pas de paraître. Je prône l’imperfection », lance-t-elle. Une philosophie qui va complètement à l’opposé de celle que l’on retrouve dans le monde du fitness. « J’en conviens, rétorque la Maskoutaine. C’est là que je sors de ma zone de confort. J’avais besoin de sortir de ma zone de confort. Le corps parfait, ce n’est pas ce que je veux. Ce que je souhaite aller chercher avec la compétition, c’est le dépassement de soi. »C’est parce qu’il prône les mêmes valeurs qu’elle que Martine Lemelin a recruté Léo Hollier, de Maori Performance à Québec, à titre d’entraîneur. Même s’il se trouve à environ 200 km au nord de Saint-Hyacinthe, il lui fournit les outils nécessaires à sa préparation en vue d’une première compétition.« J’adore sa dynamique et son positivisme. Je n’ai jamais eu besoin de personne pour me pousser. Je sais que si je ne me pousse pas, ça n’avancera pas, donc ça ne me dérange pas qu’il ne soit pas à mes côtés lors de mes entraînements. » Ils se rencontrent chaque deux semaines et élaborent le programme à suivre à l’entraînement et dans l’alimentation pour les prochaines semaines.La Maskoutaine, mère de quatre enfants, n’a pas encore arrêté son choix quant à la catégorie dans laquelle elle évoluera lors de sa première compétition. Trois options sont proposées, soit bikini, figures ou bodybuilding. « Ce ne sera certainement pas en bodybuilding, je ne veux pas ressembler à un homme! Ce sera bikini ou figures, je ne sais pas encore quelle catégorie. En bikini, il y a moins de poses qu’en figures. Les poses, c’est un autre apprentissage! Tout va dépendre du déroulement de mon entraînement. »Le championnat Québec Open 2014 se tiendra le 22 mars. Les détails quant à l’endroit où sera tenue la compétition de fitness ne sont toujours pas connus.

image