16 janvier 2014
Ville de Saint-Hyacinthe
L’affichage numérique à l’essai
Par: Le Courrier
La Ville a remplacé son panneau d'affichage conventionnel par un appareil électronique à l'angle des boulevard Casavant et Laframboise.

La Ville a remplacé son panneau d'affichage conventionnel par un appareil électronique à l'angle des boulevard Casavant et Laframboise.

Le recours au numérique devient la norme dans l’affichage municipal à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

1085pp1z-panneaux-Ville

Un premier panneau lumineux conçu selon cette technologie vient de faire son apparition à l’angle des boulevards Casavant et Laframboise, et la Ville de Saint-Hyacinthe a prévu en installer trois autres en autant d’endroits stratégiques dans la ville d’ici 2016.

« De tels panneaux d’affichage existent à Granby, Drummondville et plusieurs autres villes. Pas mal tout le monde est rendu-là », a indiqué Caroline Nadeau, chef intérimaire de la division Communications et Relations publiques à la Ville de Saint-Hyacinthe.Comme c’est Mme Nadeau qui a mené la négociation dans le dossier avec la maison Pattison, laquelle installe et gère d’innombrables panneaux du genre à travers le pays, elle était tout heureuse d’annoncer que ce prototype n’a pas coûté un sou à la Ville de Saint-Hyacinthe, hormis ce qu’il en a coûté pour rafraîchir le support métallique et la base de béton. La municipalité, a-t-elle expliqué, l’a obtenu en échange de son consentement pour le renouvellement des ententes de 10 ans passées avec Pattison pour deux panneaux publicitaires installés sur le domaine municipal. Le hasard a voulu que le panneau d’affichage de la Ville à fonctionnement mécanique tombe en panne durant les discussions avec Pattison, d’où l’idée de remplacer le vieux panneau par un appareil électronique dernier cri. « Un panneau comme celui-là vaut dans les 35 000 $ », signale Caroline Nadeau.Durant la période de rodage, le panneau numérique va afficher sur ses écrans un certain nombre de messages que la Ville a transmis à Pattison, dont ses vœux pour les fêtes. Puis, vers la fin janvier ou le début de février, le panneau sera contrôlé à partir de l’hôtel de ville, où pourront être composés quantité de messages.Pour l’installation de trois autres panneaux à des points d’entrée dans la ville, un montant de 145 600 $ a été inscrit au programme triennal d’immobilisations 2014-2015-2016.

image