1 août 2013
Beaux Mardis de Casimir
L’Amour n’a pas d’adresse pour Patrick Norman
Par: Jennifer Blanchette

À la fin des années 60, Yvon Éthier a changé de nom. En choisissant celui de Patrick Norman, il était loin de se douter que quatre décennies plus tard, il aurait encore l’occasion de sillonner le Québec pour présenter les extraits de son 28 e album en carrière. La légende country sera en spectacle au parc Casimir-Dessaulles le 6 août à 19 h 30.

publicité

Paru en 2011, L’Amour n’a pas d’adresse est un véritable cadeau pour ses admirateurs de longue date.

« C’est une commande spéciale de la part du public. Après les spectacles, beaucoup de gens venaient me voir pour me faire part de leurs chansons préférées, mais aussi de leur difficulté à mettre la main sur certaines d’entre elles. J’ai donc pris en note leurs demandes et j’ai produit un disque spécialement pour eux », explique le chanteur, joint au téléphone. L’album comprend deux pièces inédites, dont la chanson titre de ce dernier. Les paroles ont été composées par Pierre Laberge, un ami de longue date de Patrick Norman.« C’est un ancien réalisateur de TVA qui travaillait sur des spectacles de variétés. Maintenant qu’il est à la retraite, il s’est essayé à écrire des paroles et ça a donné cette belle collaboration. »Le disque contient aussi une pièce enregistrée pour la toute première fois par le chanteur; la célèbre Mille après mille écrite par Gerry Joly en 1969. « La seule version audio qui existe de cette chanson est celle de mon duo avec Renée Martel », se souvient-il. Un autre titre très apprécié du public est la touchante reprise de Mon vieux, une pièce signée Jean Ferrat et qui laisse à Patrick Norman un doux souvenir de sa participation à l’hommage à ce géant de la chanson française en 2004. Même si cet opus rassemble bon nombre de ses succès, l’artiste s’assurera de combler tous ses fans maskoutains. « Je vais jouer plusieurs pièces de l’album, mais je n’oublierai pas toutes les autres chansons que le public s’attend à entendre », dit-il, en faisant référence à Quand on est en amour. Près de 30 ans après sa sortie, cette chanson demeure spéciale pour Patrick Norman. « Encore aujourd’hui, je suis d’accord avec le message véhiculé par les paroles. Il n’y a pas de doute, les belles chansons sont intemporelles », soutient-il.

De retour sur les palmarès

Malgré ses 66 ans, Patrick Norman entend bien poursuivre son « histoire d’amour » avec le public.

À preuve, il a ajouté en mai dernier la chanson C’était l’été à sa liste de succès déjà très longue. « C’est la première fois en 13 ans, depuis La Guitare de Jérémie, que je me retrouve à nouveau sur les palmarès. Cette belle visibilité me rend très heureux, mais surtout, je suis enchanté de savoir que la chanson plaît au public et que ce sont eux qui la réclame », indique-t-il, le sourire dans la voix. Impossible toutefois de savoir si ce morceau écrit par Nelson Minville donnera naissance à un prochain album, Patrick Norman préférant « prendre ça au jour le jour ». Pour le moment, le seul chemin exclu est celui de la retraite. « Tant que la santé et l’énergie seront là, je continuerai de faire ce que j’aime le plus au monde, chanter pour mon public », conclut-il.

image