8 mars 2012
Réorganisation scolaire du secteur Saint-Joseph
L’anglais intensif prend le chemin de l’école Assomption
Par: Le Courrier

Dans la foulée de la réorganisation scolaire forcée par une pénurie de locaux dans le secteur Saint-Joseph, le programme d’anglais intensif sera désormais dispensé à l’école Assomption dès la prochaine rentrée scolaire.

Jusqu’ici, l’école Saint-Sacrement et l’école Roméo-Forbes se partageaient le programme. Chacune d’elles accueillait un groupe, l’un pour la portion en anglais et l’autre pour la portion en français. Ce sont les enseignants qui, au milieu de l’année, changeaient d’école pour rejoindre leurs nouveaux élèves.

Toutefois, dès la prochaine rentrée scolaire, les deux groupes du programme d’anglais intensif seront regroupés sous un même toit à l’école Assomption.Rappelons que la réorganisation scolaire du secteur Saint-Joseph était forcée par le manque de locaux prévus dans les écoles Maurice-Jodoin et Roméo-Forbes. Or, le manque d’espace à l’école Roméo-Forbes s’expliquait notamment par ses 110 élèves hors secteur qui devront être retournés vers leur école respective. De ce nombre, 24 étaient inscrits au programme d’anglais intensif.

Locaux modulaires

Quant au manque de locaux de l’école Maurice-Jodoin, il sera réglé dès septembre grâce au déménagement des classes du Centre de formation des Maskoutains (CFM) de l’immeuble Saint-Joseph dans des locaux modulaires qui seront installés derrière l’immeuble Jacques-Cartier, à La Providence.

Cette solution permettra de regrouper les classes du CFM sur un même site. Ces locaux modulaires, propriété de la commission scolaire, sont actuellement utilisés par la Polyvalente Hyacinthe-Delorme, qui y loge ses classes de Formation préparatoire au travail. « Les prévisions de clientèle sont à la baisse à la polyvalente et, dès septembre, la Formation préparatoire au travail pourra accueillir ses élèves dans des locaux à l’intérieur de l’établissement. Les roulottes ne seront plus requises là-bas », a expliqué la régisseuse aux communications de la commission scolaire, Sagette Gagnon.Pour l’heure, les coûts de cette réorganisation scolaire ne sont pas encore connus. Essentiellement, les charges encourrues concerneront le démantèlement, puis l’assemblage des modules, ainsi que l’aménagement d’un corridor qui mènera de l’immeuble Jacques-Cartier aux locaux modulaires.-30-

image