18 juillet 2013
Rue piétonne et vente trottoir
L’année était aux essais
Par: Jennifer Blanchette

Au cours du dernier mois, le centre-ville de Saint-Hyacinthe s’est transformé en un véritable « laboratoire urbain » en inaugurant pour la première année une rue piétonne ainsi qu’une vente trottoir partagée entre trois pôles commerciaux.

Pour Simon Cusson, directeur général de la Société de développement du centre-ville (SDC) de Saint-Hyacinthe, ces deux activités ont eu d’excellentes retombées, malgré quelques mises au point à prévoir pour l’an prochain.

« Nous souhaitions proposer une véritable expérience client, que les gens puissent ressentir la dynamique de notre centre-ville. Avec les Rendez-vous urbains (rue piétonne), nous avons vraiment respecté cet esprit urbain sur lequel nous misions. »Fier de son projet, il reconnait volontiers qu’une partie de la programmation devra être revue. Entre autres, les spectacles d’humour et de magie ainsi que les percussions n’étaient pas tout à fait adaptés à l’ambiance conviviale qui régnait entre les rues Mondor et Saint-Simon. D’après les commentaires recueillis, les thèmes devront aussi être précisés. Cette année, les trois fins de semaine se sont déroulées dans un esprit de Fête nationale, de culture et de sport. Visionnaire, le directeur général entrevoit déjà l’orientation que pourrait prendre la rue piétonne à la prochaine saison estivale. « J’aimerais relancer les jeudis 5 à 7! Saint-Hyacinthe doit constamment lutter pour garder sa clientèle dans les pubs d’ici, alors pourquoi ne pas débuter la soirée dans l’espace piétonnier et ensuite poursuivre dans l’un des bars du centre-ville », suggère M. Cusson. Grâce aux Rendez-vous urbains, 11 cases de stationnements ont été ajoutées sur la rue Mondor. D’après la SDC, la Ville évalue actuellement l’idée de les rendre permanentes. Lors de la première soirée, près de 200 personnes s’étaient réunies dans l’espace urbain interdit aux automobilistes afin d’entendre la prestation du groupe maskoutain Marco et les Torvis.

Vente trottoir à trois

Pour la première fois de façon concertée, les Galeries St-Hyacinthe et le Quartier M se sont joints au centre-ville afin d’offrir leurs meilleures aubaines durant la vente trottoir.

« Le commerce de détail est en déclin à Saint-Hyacinthe, donc pour attirer davantage de clientèle, il était important que les trois pôles commerciaux se regroupent cette année », avance Simon Cusson. Puisqu’il s’agit d’une première expérience, difficile de savoir si l’augmentation de la clientèle provenant de l’extérieure était due à ces efforts regroupés ou seulement à un concours de circonstances. Le directeur général de la SDC affirme toutefois que les acheteurs rencontrés sur la rue des Cascades avaient été attirés par les nombreuses publicités vues dans leurs régions. En presque 40 ans d’existence, c’était la première fois que les chapiteaux de la rue des Cascades étaient présents jusqu’au dimanche. Si certains commerçants hésitaient à renoncer au congé dominical, M. Cusson soutient que l’idée est à refaire et que les ventes ont été excellentes cette année. Du côté des Galeries, les boutiques étaient ouvertes jusqu’à 21 h le mercredi.

image