9 mai 2019
Groupe Sélection au centre-ville
L’appel et la pelle
Par: Martin Bourassa

Non, je ne suis pas tombé en bas de ma chaise en apprenant que Groupe Sélection, autrefois connu sous le nom Réseau Sélection, revenait prospecter dans le centre-ville de Saint-Hyacinthe. Ces promoteurs n’ont jamais vraiment renoncé à l’idée d’y implanter une résidence de luxe pour personnes âgées. Ils étaient seulement en veille, attendant que les astres s’alignent pour revenir. C’est fait.

publicité

Groupe Sélection et la Ville de Saint-Hyacinthe ont appris de leurs erreurs et ne vont pas les répéter. Lors de sa première tentative pour implanter une résidence de 15 étages près de la rivière, le promoteur avait discuté avec la Ville de Saint-Hyacinthe, allant même jusqu’à brouiller les pistes au registre des lobbyistes en disant vouloir s’installer près de l’expo agricole.

Tout en négociant avec Sélection, la Ville s’était pour sa part lancée avec précipitation dans quelques acquisitions pour préparer le terrain, et ajouter des stationnements, question de paver la voie à un alléchant investissement de 50 M$.

Et lorsque Réseau Sélection et la Ville de Saint-Hyacinthe ont présenté le projet, tout était si bien ficellé que les gens ont déchanté. Trop gros, trop vite, trop arrangé avec le gars des vues. Tout le monde a bien vu que l’acceptabilité sociale n’était pas acquise et qu’il y avait peu de chance qu’un changement de zonage soit accepté.

La campagne électorale municipale de 2017 a ensuite forcé la Ville à faire marche arrière, du moins en apparences, car les autorités municipales ont acquis d’autres immeubles depuis, soi-disant pour régler le problème de stationnement récurrent. Mais la Ville a surtout développé le projet de réaménagement de la promenade Gérard-Côté au coût de 33 M$. Ce dernier ne propose pas tant de revamper la promenade que de permettre à des promoteurs de construire rapidement des immeubles de six à huit étages au centre-ville urbain. Coïncidence, le Sélection en cours de réalisation fait justement sept étages à Belœil.

Cette seconde tentative de Groupe Sélection sera donc la bonne. Le zonage est maintenant conforme pour une implantation derrière le Centre des arts et il n’y a jamais eu autant de cases de stationnement libres au centre-ville. Ne reste plus qu’à convaincre ($$$) les résidants de la rue Saint-François de se tasser. Et en toute transparence, c’est même le promoteur qui a contacté LE COURRIER pour prévenir qu’il s’activait à nouveau au centre-ville. On attend donc pour bientôt un second appel annonçant cette fois la première pelletée de terre.

Le maire est déjà en train d’astiquer sa pelle. En guise de cadeau de bienvenue, ou pour se faire pardonner le fiasco passé, Groupe Sélection aura même un accès direct à la Place des spectacles de 4 M$ qui sera peut-être aménagée par la Ville avec l’argent qu’elle aura reçu du promoteur dans la vente d’un bout de terrain municipal derrière le Centre des arts. Les astres sont si bien alignés…

image