7 juin 2018
Judo
L’argent pour Benjamin Daviau au championnat national
Par: Maxime Prévost Durand
Le judoka Benjamin Daviau s’est illustré avec une médaille d’argent chez les seniors au championnat national ouvert. On le voit ici en compagnie de l’entraîneur Louis Graveline.

Le judoka Benjamin Daviau s’est illustré avec une médaille d’argent chez les seniors au championnat national ouvert. On le voit ici en compagnie de l’entraîneur Louis Graveline.

Le Maskoutain Benjamin Daviau a raflé la médaille d’argent, à la mi-mai, lors du championnat national ouvert de judo, disputé à Calgary. Fort de trois victoires, il a subi sa seule défaite en finale chez les seniors.

En compétition dans la classe des moins de 60 kg, l’athlète du Club de judo de Saint-Hyacinthe a battu d’entrée de jeu un Ontarien et un Albertain avant de l’emporter face au Québécois, Alexandre Di Bartolo, en demi-finale. Dans le combat pour la médaille d’or, il a dû concéder la victoire à son adversaire, le Québécois Hakim Chala.

Malgré la défaite, Benjamin Daviau a gardé un bel esprit sportif, une attitude qui a beaucoup plu à son entraîneur, Louis Graveline. « Ce que j’ai aimé, c’est que même s’il a perdu, il a eu beaucoup de classe. Il a gardé le sourire et a fait un gros câlin à son adversaire pour le féliciter », note-t-il.

M. Graveline soutient d’ailleurs que le parcours de son protégé a été ponctué de belles réalisations. « Benjamin est toujours en progression. Dans ses trois victoires, il y en a une où il a battu sa bête noire par waza-ari », fait-il observer.

Le championnat canadien a souvent été une compétition où le Maskoutain s’est démarqué, lui qui a été sacré champion chez les moins de 18 ans ainsi que chez les moins de 21 ans. L’an dernier, en plus de remporter l’or dans son groupe d’âge, il avait tenté sa chance chez les seniors, mais n’avait pas réussi à s’imposer, incommodé par une blessure subie plus tôt dans la compétition.

Poirier et Gamache freinés

Deux autres membres du Club de judo de Saint-Hyacinthe étaient présents au championnat national ouvert de judo, soit Jérémie Poirier et Vincent Gamache. Ceux-ci ont toutefois été freinés dans leur quête d’une médaille.

Le vétéran Jérémie Poirier, en action chez les seniors de moins de 90 kg, a bien entamé son tournoi avec une victoire. Il a toutefois encaissé des défaites à ses deux combats suivants, dont l’un contre l’éventuel finaliste, l’éliminant de la course pour le podium.

Son compatriote Vincent Gamache, en compétition chez les moins de 18 ans de 81 kg et moins, a quant à lui présenté une fiche de deux victoires et deux revers. Victime d’une déchirure musculaire dans les derniers mois, il avait dû limiter ses entraînements en préparation pour le championnat national. Il a néanmoins réussi à offrir une forte opposition, s’approchant à un seul combat de la finale pour le bronze. 

image