7 juin 2012
L’assemblée générale de l’AHM fait déplacer les foules
Par: Maxime Desroches

Ordinairement, le mois de mai représente, dans le monde du hockey, le début de la saison morte. Ce fut tout le contraire à l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe, dont l’assemblée générale annuelle s’est déroulée dans le tumulte, le mardi 22 mai, au Centre communautaire Bourg-Joli.

publicité

Bien que tous les membres en règle de l’AHM y soient convoqués, l’assemblée annuelle n’en attire habituellement qu’une poignée. Étrangement, pas moins de 149 membres ont choisi d’exercer leur droit de vote cette année, alors que trois postes d’administrateurs étaient à combler, dont celui de président du conseil d’administration, Jacques Plasse ayant terminé son mandat.

Rejoint au téléphone par LE COURRIER, le nouveau président d’AHM de Saint-Hyacinthe, Serge Messier, a reconnu que la rencontre a été teintée d’une tension particulière, et que le ton a monté à quelques reprises en raison de divergences d’opinions quant aux réglements généraux de l’assemblée.Il semblerait que le litige se situe principalement dans la validité du droit de vote de certaines personnes, laquelle a été contestée par quelques intervenants. Selon la charte de l’AHM, les membres en droit de voter lors des assemblées sont les parents des joueurs, les instructeurs et gérants d’équipes, les officiels (majeurs et mineurs), les membres des comités particuliers, les bienfaiteurs de l’Association, ainsi que toute personne demandant son adhésion comme membre actif. « Cela fait 28 ans que j’occupe divers postes à l’AHM, et cette procédure était établie avant même mon arrivée. Certaines personnes ont cru bon de remettre en question cette façon de faire lors de l’assemblée du 22 mai », a indiqué M. Messier, qui n’a pas voulu se mouiller quant aux motifs de ces individus. Selon les informations du COURRIER, le dépouillement du vote a été réalisé de deux façons, donnant chaque fois des résultats identiques.

image