12 décembre 2013
EPSH
L’atelier multi, une véritable école de plâtre
Par: Le Courrier
Richard Flibotte, président de la CSSH, Patrice Bonneau, enseignant au programme Plâtrage, Caroline Dupré, directrice générale de la CSSH, Rémi Laplante, enseignant en Plomberie/chauffage et Carl Bérubé, directeur de l'EPSH profitaient de l'occasion pour visiter l'atelier multi.

Richard Flibotte, président de la CSSH, Patrice Bonneau, enseignant au programme Plâtrage, Caroline Dupré, directrice générale de la CSSH, Rémi Laplante, enseignant en Plomberie/chauffage et Carl Bérubé, directeur de l'EPSH profitaient de l'occasion pour visiter l'atelier multi.

L’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH) a donné le coup d’envoi à son nouveau programme Plâtrage en inaugurant l’atelier multi, un bâtiment indépendant construit pour répondre aux exigences de la formation.

L’immeuble, complété en février 2013 et situé à proximité de l’EPSH, accueille présentement sa seconde cohorte, composée de 17 étudiants inscrits en plâtrage.

Conduisant à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP), le programme Plâtrage a pu être offert dans la région à la suite d’une autorisation accordée en 2010 par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.À cette époque, une somme de 3,2 M$ avait été allouée par Québec pour la construction de l’atelier. La facture finale aura toutefois été inférieure, affichant un montant de 2,9 M$. À ce chiffre se sont ajoutés entre 200 000 et 300 000 $ d’équipements, lesquels ont été défrayés aux deux tiers par le ministère de l’Éducation. La balance a été assumée par la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH). « Près d’un emploi sur cinq en plâtrage se trouve dans notre région. Il s’agissait donc d’un réel besoin à combler afin qu’un plus grand nombre de personnes, issues de notre région, puissent assurer la relève », a affirmé le président de la CSSH, Richard Flibotte, lors de l’inauguration du bâtiment. L’atelier, d’une superficie de 18 000 pi. ca., a été décrit comme étant « souple » par le directeur de l’EPSH, Carl Bérubé, car il pourra s’adapter aux diverses formations offertes pour les métiers de la construction. D’ailleurs, les élèves inscrits en plâtrage partagent l’espace avec ceux du programme Plomberie et chauffage, lequel s’est vu ajouter 120 heures de formation pour l’acquisition de compétences en lien avec le gaz naturel. L’atelier multi était l’endroit tout indiqué pour installer les équipements requis. Pour les étudiants en plâtrage, le taux de placement, au terme d’un programme de 810 heures, est de 95 %. Plus des trois quarts, de la formation se donne en milieu pratique et comprend, entre autres, l’apprentissage de trois techniques, soit la pose de plâtre à l’ancienne, le tirage des joints et la pose de revêtement extérieur en acrylique.

image