22 février 2018
Égouts à Saint-Thomas-d’Aquin
L’avis des candidats défaits aux dernières élections
Par: Rémi Léonard
Même s’ils ont perdu leurs élections, Jacques Denis et Serge Guertin continuent de garder un œil sur les dossiers qui touchent leur secteur. Photothèque | Le Courrier ©

Même s’ils ont perdu leurs élections, Jacques Denis et Serge Guertin continuent de garder un œil sur les dossiers qui touchent leur secteur. Photothèque | Le Courrier ©

Même s’ils ont perdu leurs élections, Jacques Denis et Serge Guertin continuent de garder un œil sur les dossiers qui touchent leur secteur. Photothèque | Le Courrier ©

Même s’ils ont perdu leurs élections, Jacques Denis et Serge Guertin continuent de garder un œil sur les dossiers qui touchent leur secteur. Photothèque | Le Courrier ©

Le dossier des égouts à Saint-Thomas-d’Aquin est encore et toujours marqué par un profond désaccord entre les résidents et la Ville de Saint-Hyacinthe, une situation qui ne surprend nullement les deux candidats au poste de conseiller du secteur aux dernières élections municipales.

publicité

Jacques Denis et Serge Guertin connaissent évidemment bien ce dossier, qui a grandement marqué la campagne électorale locale. Malgré les derniers rebondissements, l’ancien conseiller Denis dit aujourd’hui ne pas être « surpris de la tournure des événements ». Concernant le retrait du dossier de la part de la conseillère Linda Roy, il a rappelé que la question du conflit d’intérêts avait déjà été soulevée en campagne. « C’est triste que les gens n’aient pas compris la situation », a affirmé M. Denis.
C’est effectivement l’autre candidat défait par Linda Roy en novembre 2017, Serge Guertin, qui avait publiquement énoncé ce problème de conflit d’intérêts. Il constate maintenant que le drapeau rouge qu’il agitait était justifié.
Mme Roy a motivé sa décision en février en affirmant que le dossier aurait dû être réglé avant les élections, et non après. Devenue à la fois élue et résidente directement concernée, sa situation recommandait purement et simplement un retrait, selon plusieurs avis qu’elle a sollicités.
Des chiffres et encore des chiffres
Sur le fond du dossier – le partage des coûts entre les résidents et la Ville – l’avis de Serge Guertin est sans équivoque. « Ils [les contestataires] sont dans les patates. Ils s’acharnent inutilement, je ne comprends pas leur logique », a-t-il expliqué, disant appuyer entièrement les démarches et les chiffres donnés par la Ville. « Je trouve déplorable que des citoyens aient été embarqués dans une telle mésaventure », a-t-il aussi ajouté.
Le fait que la facture des résidents ait été bonifiée à la suite du recalcul qu’ils avaient eux-mêmes réclamé n’est pas non plus renversant pour Jacques Denis. « Que le chiffre sorte plus élevé après les correctifs, ça faisait partie des possibilités », a-t-il soutenu. L’ex-conseiller a aussi rappelé que la municipalité doit composer avec les règles budgétaires qui ont été fixées. « La Ville ne peut pas simplement pelleter les coûts à tous ses citoyens », a-t-il évoqué.

image