5 janvier 2012
Le 1er bébé de l’année né à 1 h 38
Par: Le Courrier

C’est à 1 h 38 le 1er janvier que le petit Loïc Dufault s’est pointé le bout du nez à l’Hôpital Honoré-Mercier. Attendu pour le 31 décembre, c’est donc sans grande surprise pour les parents, Annie Desjardins et Carl Dufault, que leur poupon récolte le titre du premier bébé de l’année dans la région maskoutaine.

Publicité
Activer le son

Originaires de Saint-Liboire, le couple dans la trentaine a accueilli en ce début d’année un petit poupon en santé de 6,2 livres et 17 pouces. Pressé de voir ses parents, Loïc n’a pas laissé la chance au médecin d’arriver avant de se présenter.

« Le travail s’est très bien déroulé. Loïc est arrivé rapidement. Le médecin n’a même pas eu le temps d’arriver à l’hôpital », dit la mère d’un ton plus que satisfait.C’est donc par un accouchement par voie naturelle que la maman a mis au monde, en moins de trois heures, le deuxième enfant du couple. Ces derniers se sont vus accorder leurs congés de l’hôpital lundi en fin de journée.

Une année qui commence bien

Prévoyant accoucher au cours de la période des fêtes, le couple se doutait bien qu’il passerait la nouvelle année à l’hôpital.

« Nous avions un souper du Nouvel An de prévu, mais avec la possibilité d’être absents, relate-t-elle. Finalement, les contractions ont débuté en après-midi. Nous avons donc décommandé le souper et sommes restés à la maison. Des amis nous ont visités en début de soirée et nous sommes partis pour l’hôpital vers 22 h 15. »Quant à leur petit garçon Justin, âgé de 7 ans, c’est avec ses grands-parents qu’il a fêté l’arrivée de la nouvelle année.« Justin était chez ses grands-parents au moment de l’accouchement. Quand nous sommes arrivés en fin de journée, il nous attendait avec impatience. Il est très content d’avoir un petit frère », indique le père des deux garçons.Souhaitant agrandir leur famille, le couple est heureux de voir leur rêve se réaliser et donner à leur fils aîné un petit frère en cette nouvelle année. Les parents ont reçu plus de 850 $ en chèques-cadeaux chez les marchands participants grâce à une promotion orchestrée par LE COURRIER de Saint-Hyacinthe.

image