3 décembre 2015
Journée internationale des bénévoles
Le 5 décembre, le changement c’est nous!
Par: Le Courrier

Le 5 décembre, le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ), qui regroupe 26 organisations nationales reconnues, déploie pour la deuxième année consécutive, une campagne de sensibilisation au bénévolat.

Publicité
Activer le son

En cette Journée internationale des ­bénévoles décrétée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU), dans chacune des régions du Québec, dont la Montérégie, des organisations qui font déjà place au ­bénévolat, qu’elles soient scolaires, ­municipales, communautaires ou institutionnelles, sensibilisent la population en déposant des cocottes en papier dans des endroits publics ou d’affluence, tandis que d’autres diffusent des messages sur leur site web et les médias sociaux.

Le Réseau de l’action bénévole du ­Québec, qui chapeaute l’événement ­national, espère que ces actions locales et régionales permettront de préparer une ­relève de bénévoles dans la région de la Montérégie en plus de valoriser tous les ­bénévoles qui donnent généreusement de leur temps et de leur talent à leur ­communauté régionale.

Pour la Montérégie, c’est 37,7 % de la ­population qui effectue du bénévolat, ­représentant plus de 435 700 bénévoles. Dans le cadre de leurs implications, les ­bénévoles apprécient s’engager dans une variété de secteurs et vivre des expériences diversifiées et stimulantes. Vingt-quatre membres du Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ) sont présents sur le territoire de la Montérégie et contribuent ainsi à la cohésion sociale de la communauté.

« La force de notre réseau permet de ­mobiliser 4 000 bénévoles provenant des 17 régions du Québec. Ils distribuent 40 000 cocottes en plus d’être présents pour la ­population au cours de la Journée internationale des bénévoles. Plus de deux ­millions de Québécoises et Québécois ­s’impliquent bénévolement en présence ou virtuellement, à leur rythme, dans des ­domaines variés, notamment l’art et la culture, les affaires, les communautés ­socioculturelles, le loisir, la coopération internationale, l’éducation, l’environnement, la santé, les aînés, la jeunesse et le sport. Il est important de souligner leur apport, d’assurer une continuité et une relève », a déclaré Josée Payant, présidente du RABQ.

image